Le marché mondial des netbooks défie la crise

Mobilité

Selon ABI Research, il devrait s’écouler 35 millions de netbooks cette année. Face à Windows de Microsoft, les mini-PC sous Linux arrivent à tirer leur épingle du jeu.

(Image d’archive) 2009 devrait être l’année des netbooks. Selon une étude du cabinet d’analyses ABI Research, 35 millions de mini-PC se seront vendus dans le monde en 2009. Asus était le leader de ce marché en 2007, avec le lancement des premiers EeePC, mais Acer l’a remplacé comme numéro un mondial, avec sa gamme Aspire, au quatrième trimestre 2008.

Aujourd’hui, le marché des netbooks est vampirisé par trois grands constructeurs : “74% des mini-PC qui se sont vendus en 2008 étaient commercialisés par Acer, Asus et Samsung”, explique, communiqué, Jeff Orr, analyste senior pour ABI Research.

Même si les mini-PC de ces constructeurs représentent les trois quart des ventes, le marché des netbooks n’est pas pour autant fermé. De plus en plus de fabricants de PC traditionnels, comme HP, Dell ou Lenovo veulent aussi leur part du gâteau.

Des spécialistes des terminaux mobiles s’intéressent également de plus en plus à ce marché porteur, à l’image de Nokia, qui prépare le lancement de son premier netbook, le Booklet 3G.

Par ailleurs, ABI Research note que près de 32% des netbooks écoulés en 2009 tourneront sous l’OS open source Linux, un système d’exploitation mis en concurrence avec Windows XP et maintenant Windows 7 sur le créneau des netbooks. Les mini-PC sous l’OS de Microsoft restent majoritaires : Windows s’octroie ainsi 68% du marché.

Mais ce chiffre reste encourageant pour Linux, qui peut compter sur les pays en voie de développement pour populariser l’OS ouvert au sein de ces ordinateurs portables bon marché.

Toutefois, Microsoft, et même l’OS Linux, pourraient être bousculés sur le marché des netbooks : Google Android tenterait en effet une percée sur ce secteur. Ainsi, Acer s’apprête à livrer très prochainement un mini-PC propulsé à la fois par Windows 7 et par l’OS open source Android.

Plus globalement, le cabinet d’analyses prédit que l’ensemble des mini-PC ultra-portables, regroupés sous la qualificatif d’Ultra-Mobile Device (UMD), incluant les netbooks, les Mobile Internet Device (MID) et les Ultra-Mobile PC (UMPC), se vendront à 124 millions d’unités en 2011.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur