Le marché mondial des PDA chute de 11 %

Mobilité

Le marché des ordinateurs de poche a marqué un recul de 11 % au premier trimestre 2003. HP stagne, Sony gagne des points, Toshiba explose. Et Palm perd du terrain tout en conservant la première place. Nouvel arrivé, Dell tire son épingle du jeu.

Contrairement au marché des serveurs (en progression de 10 %, voir édition du 28 avril 2003), le marché des PDA va mal. Selon une estimation du cabinet d’études Gartner, il décline de 11,1 % au niveau mondial au premier trimestre 2003, par rapport à la même période un an auparavant.

Sur les 2,8 millions d’assistants personnels vendus, Palm en a distribué près d’un tiers avec 932 000 unités, ce qui lui permet d’occuper la première place du classement bien que le constructeur recule de plus de 22 % (32,8 % du marché contre 37,4 % précédemment). Les nouveaux Tungsten et Zire (voir édition du 24 avril 2003) inverseront-ils la tendance ?

Si, tout en conservant la première place, Palm perd des points sur la vente de ses produits, il en gagne sur l’adoption de son système d’exploitation grâce à Sony qui exploite Palm OS sur ses Clié. Le constructeur nippon bénéficie d’une hausse de près de 60 % de ses ventes avec 13,3 % des parts de marché pour près de 378 000 Clié vendus. Au total, Palm OS totalise presque la moitié du marché. Mais le grand gagnant n’est autre que Toshiba qui fait un bond de 276 % avec 97 700 Pocket PC distribués (contre moins de 26 000 précédemment), s’accaparant ainsi 3,4 % du marché. Il reste cependant derrière le nouvel entrant Dell (voir édition du 5 février 2003) qui détient près de 5 % du marché avec 139 500 Axim vendus. HP se maintient à la deuxième place avec 16 % du marché (- 2,5 %) tandis que les autres constructeurs chutent de près de 40 %. Avec un peu moins de 900 000 assistants commercialisés, ils détiennent près de 30 % du marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur