Le marché mondial des serveurs redémarre

Cloud

Pour le cabinet d’études IDC, le marché des serveurs, en crise depuis deux ans, est désormais sorti du tunnel.

Après les chiffres du Gartner Group qui indiquaient une nette reprise des ventes sur le marché des PC (voir édition du 30 octobre 2003), voilà que le cabinet d’études IDC signale le retour à la croissance du marché mondial des serveurs. Au troisième trimestre 2003, celui-ci a en effet enregistré une progression, en valeur, de 2 % par rapport à la même période de l’année précédente, mettant fin à plus de deux années de récession. Le chiffre d’affaires s’établit ainsi à 10,8 milliards de dollars. En volume, la progression atteint 19,5 %, une différence qui s’explique par le fait que ce sont surtout des serveurs d’entrée de gamme, dotés de processeurs Intel ou AMD, qui se sont vendus.

A dire vrai, le deuxième trimestre avait déjà fait état d’une légère progression de 0,2 % mais le cabinet d’études s’était alors refusé à en déduire une reprise durable du marché, ce qu’il fait désormais. IDC estime en effet que les ventes de serveurs repartent bel et bien et, plus généralement, que les entreprises recommencent à investir dans leur système informatique. IDC prévoit une croissance de 2 à 3 % le trimestre prochain et de l’ordre de 5 % sur l’ensemble de l’année 2004. Du côté des fournisseurs, IBM reprend la première place, avec une part de marché de 31,1 %. Il est suivi par HP (27,7 %), Sun Microsystems (10,8 %) et Dell (9,5 %). Les ventes d’IBM ont en effet progressé au troisième trimestre de 6,6 %. Sinon, les segments les plus dynamiques restent sans surprise les serveurs Linux (+ 50%, 210 000 unités vendues) – et ce malgré l’offensive juridique menée par SCO Group à l’encontre su système libre – et les serveurs sous Windows (+ 10 %, 841 000 unités vendues).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur