Le mariage Neuf Cegetel-Club Internet est officialisé

Mobilité

La DGCCRF a donné son feu vert pour cette opération de concentration sur le
marché français de l’accès Internet.

C’est confirmé. Neuf Cegetel vient d’annoncer le 2 juillet que les autorités françaises de concurrence ont autorisé le rachat de T-Online France (Club Internet) qui est effectif au 29 juin.

Dans un communiqué de presse diffusé en date du 29 juin, le groupe Deutsche Telekom, jusqu’ici propriétaire du FAI français, avait indiqué que l’opération avait été acceptée par les autorités de la concurrence française.

Il n’y aurait pas d’exigences ou d’obligations spécifiques liées à la nouvelle configuration Neuf Cegetel-Club Internet émises par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Le groupe acquéreur peut prendre possession de T-Online France sans contrepartie règlementaire.

Le rachat de deux FAI confirme sa position de principal challenger face à Orange

Avec cette nouvelle étape de consolidation du marché, le groupe Neuf Cegetel compte désormais un peu plus de trois millions de clients haut débit sur le marché résidentiel en France. Sachant que Club-Internet affiche une base d’abonnés haut débit située entre 570 000 et 600 000. Neuf Cegetel s’auto-proclame premier opérateur alternatif face au leader Orange.

Le 10 mai, Deutsche Telekom et Neuf Cegetel étaient parvenus à un accord définitif pour la cession de Club Internet. Le montant de la transaction est désormais officiel : l’opérateur acquéreur a mis 465 millions d’euros sur la table. Rappelons qu’en septembre 2006, il avait annoncé la prise de contrôle de l’activité accès Internet d’AOL France (500 000 abonnés haut débit) pour un montant de 288 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur