Le méchant loup Internet n’effraie pas Nadine Morano

Cloud

La secrétaire d’Etat chargée de la famille propose un livret sur les dangers de l’Internet pour les parents. Elle veut bloquer les sites pédo-pornographiques.

Une rentrée scolaire sous le signe de la sensibilisation à l’Internet. Nadine Morano, secrétaire d’Etat chargée de la famille, et Xavier Darcos, ministre de l’Education nationale, ont co-signé une plaquette destinée aux parents sur les “8 conseils pour protéger leurs enfants sur Internet”. Elle devrait être distribuée à 4,5 millions d’exemplaires à l’ensemble des élèves de classe primaire.

Pour sensibiliser les parents, le gouvernement dénonce les méfaits sur Internet (“pornographie violente, pédopornographie, cyberdépendance, cyberchantage, cyberdiffamation. Tout en rappelant la forte consommation des “écrans” par les enfants. “Nos enfants passent 900 heures par an à l’école et 1 200 heures par an devant leurs écrans. 96 % des adolescents surfent sur Internet tous les jours et l’on compte en moyenne 6 écrans par foyer (télés, ordinateurs, consoles de jeux).”

Dans cette plaquette, signalons le nouveau dispositif de signalement mis en avant par les pouvoirs publics : http://internet-signalement.gouv.fr géré par l’Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLCTIC), qui appartient à la Direction Générale de la Police Nationale et dépend de Direction Centrale de la Police Judiciaire. Ce site Internet remplace l’ancien service sous www.internet-mineurs.gouv.fr.

Blocage des sites : les discussions vont reprendre

Dans une interview accordée au Figaro en date du 1er septembre, Nadine Morano précise la grande menace : “Aujourd’hui, 60 % des enfants de 6 à 10 ans surfent sur le Net et peuvent être confrontés aux 4 à 5 millions d’images pédopornographiques qui y circulent ou faire de mauvaises rencontre.”
Elle se montre favorable à la création “d’une police internationale sur la Toile” et à l’instauration d’un “code de la route du Net”.

A propos du blocage des “sites dangereux”, la secrétaire d’Etat chargée de la famille maintient sa position. “Les discussions au sujet du blocage des sites pédopornographiques vont reprendre. Ce système pourrait être mis en place dès 2009”, indique la représentante du gouvernement dans cette interview. “Cela se fait déjà en Norvège, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas le cas en France.”

Une rentrée scolaire sous le signe de la sensibilisation à l’Internet. Nadine Morano, secrétaire d’Etat chargée de la famille, et Xavier Darcos, ministre de l’Education nationale, ont co-signé une plaquette destinée aux parents sur les “8 conseils pour protéger leurs enfants sur Internet”. Elle devrait être distribuée à 4,5 millions d’exemplaires à l’ensemble des élèves de classe primaire.

Pour sensibiliser les parents, le gouvernement dénonce les méfaits sur Internet (“pornographie violente, pédopornographie, cyberdépendance, cyberchantage, cyberdiffamation. Tout en rappelant la forte consommation des “écrans” par les enfants. “Nos enfants passent 900 heures par an à l’école et 1 200 heures par an devant leurs écrans. 96 % des adolescents surfent sur Internet tous les jours et l’on compte en moyenne 6 écrans par foyer (télés, ordinateurs, consoles de jeux).”

Dans cette plaquette, signalons le nouveau dispositif de signalement mis en avant par les pouvoirs publics : http://internet-signalement.gouv.fr géré par l’Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLCTIC), qui appartient à la Direction Générale de la Police Nationale et dépend de Direction Centrale de la Police Judiciaire. Ce site Internet remplace l’ancien service sous www.internet-mineurs.gouv.fr.

Blocage des sites : les discussions vont reprendre

Dans une interview accordée au Figaro en date du 1er septembre, Nadine Morano précise la grande menace : “Aujourd’hui, 60 % des enfants de 6 à 10 ans surfent sur le Net et peuvent être confrontés aux 4 à 5 millions d’images pédopornographiques qui y circulent ou faire de mauvaises rencontre.”
Elle se montre favorable à la création “d’une police internationale sur la Toile” et à l’instauration d’un “code de la route du Net”.

A propos du blocage des “sites dangereux”, la secrétaire d’Etat chargée de la famille maintient sa position. “Les discussions au sujet du blocage des sites pédopornographiques vont reprendre. Ce système pourrait être mis en place dès 2009”, indique la représentante du gouvernement dans cette interview. “Cela se fait déjà en Norvège, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas le cas en France.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur