Le Memory Stick de Sony prend du galon

Cloud

Plusieurs constructeurs d’électronique grand public ont adopté le Memory Stick de Sony. D’ici 2001, il permettra de stocker jusqu’à 256 Mo dans une barrette de la taille d’un chewing-gum.

Sony vient d’annoncer le ralliement de 19 industriels de l’électronique et de l’automobile à son produit de stockage amovible Memory Stick destiné aux appareils photos et autres chaînes hi-fi. Casio, LG Electronics, Olympus ou encore Seiko ont acheté une licence de cette barrette de mémoire pour l’adapter à leurs produits. Dans la liste figurent les constructeurs automobiles Audi et Wolkswagen qui proposeront des auto-radios numériques ou d’autres appareils “intelligents” susceptibles de partager des informations. De quoi imaginer, pourquoi pas, un lecteur de carte routière géographique qui affiche le trajet ou les données stockées sur le Memory Stick. L’éditeur Adobe a adopté à son tour ce format pour que ses documents de présentation Acrobat puissent être sauvegardés sur ce support.

Sony lancera en décembre au Japon un nouveau baladeur numérique Walkman équipé de la carte Memory Stick. Ses barrettes de 32 et 64 Mo seront compatibles avec la technologie MagicGate (voir édition du 26 février 1999) , qui empêchera la copie non autorisée de fichiers musicaux par exemple. Mais comme pour les barrettes Memory Stick il faudra attendre plusieurs mois avant de le trouver en France. Plus tard, à l’horizon 2001, la capacité du Memory Stick devrait atteindre 256 Mo.

Pour en savoir plus : Sony


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur