Le ministère des Finances retient l’offre de SAP

Mobilité

L’éditeur remporte un appel d’offres lancé par Bercy pour le déploiement d’un progiciel financier. Montant estimé : de 20 à 40 millions d’euros.

Selon le quotidien Les Echos, SAP vient de décrocher un appel d’offres lancé en juin 2005 par le ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Le groupe allemand, qui était en lice avec son concurrent américain Oracle sur ce dossier, a choisi de ne pas communiquer sur le sujet avant la mi-mars.

SAP fournira à l’administration une application de gestion budgétaire qui sera partagée par tous les ministères. “Chorus ira de la gestion de la dépense et des recettes non fiscales à la comptabilité de l’Etat, et sera connecté aux autres applications comme Copernic. Il permettra d’automatiser l’ensemble des opérations liées aux nouvelles normes comptables”, expliquait le ministère des Finances dans son projet de loi de finances pour 2006. Ce nouveau système lui permettra d’appliquer la nouvelle loi organique relative aux lois de Finances, une disposition entrée en vigueur le 1er janvier 2006 qui vise à simplifier les règles budgétaires et comptables de l’administration.

De nouveaux appels d’offres devraient être lancés par Bercy en 2006 pour la sélection des intégrateurs qui accompagneront SAP dans le déploiement de son progiciel financier. La concurrence devrait être rude…

Chorus fait suite à Accord 1, Accord 2 et Palier 2006

Lancé en juin 2005, cet appel d’offres s’inscrit dans la lignée des projets Accord 1, Accord 2 et Palier 2006, trois initiatives qui ont été lancées successivement par le ministère en 1999, 2003 et 2005. La première visait à déployer un système PeopleSoft unique dans l’ensemble des ministères. Lancé en 2003, un second appel d’offres avait été remporté par un consortium comprenant SAP, Capgemini et Accenture, pour un montant estimé à 200 millions d’euros avant d’être finalement abandonné par le ministère en mai 2004. Un projet transitoire, Palier 2006, a alors vu le jour en janvier 2006.

Le ministère des finances, qui vient d’accorder un autre contrat de support et de réalisation de solutions libres à un groupement open source comprenant Capgemini, Linagora et Bull (voir édition du 1er février 2006), souhaite mettre en oeuvre un premier site pilote de Chorus en 2007 avant le déploiement global de l’outil dans tous les services de l’Etat à partir de 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur