Le mobile, nouvelle boîte de Pandore ?

Mobilité

Le téléphone portable est accusé de provoquer le cancer. Une étude internationale menée dans 14 pays devrait faire le point.

Le téléphone portable provoque-t-il ou non le cancer ? Question à la mode ces derniers jours. Libération dans son édition du 18 mai faisait paraître en couverture un squelette aux allures radioactives avec un portable à la main. Rien n’est fait pour rassurer les utilisateurs de mobile. Pas même le très sérieux magazine britannique Nature qui révèle que les radiations émises par les téléphones portables peuvent provoquer des modifications biologiques chez le ver de terre, ou un rapport anglais déconseillant aux enfants d’utiliser les téléphones portables (voir édition du 15 mai 2000).Afin de faire le point, une étude internationale conduite par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) devrait être menée dans 14 pays à travers le monde. Cette étude qui pourrait commencer en juin prochain portera son attention sur les organes les plus exposées : cerveau, glande salivaire, nerf acoustique. Seize à dix-sept mille personnes participeront à cette étude. Selon la responsable de l’étude, le Dr Elisabeth Cardis, chef de l’unité “radiation et cancers” au CIRC, il faut au moins cinq à dix ans d’utilisation du téléphone portable pour pourvoir évaluer s’il y a un lien entre ce dernier et le cancer. Les résultats sont attendus fin 2003 début 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur