Le modèle tarifaire des éditeurs en pleine mutation

Mobilité

Cherchant à mieux prévoir leurs recettes, les éditeurs veulent généraliser la tarification par abonnement. Une évolution qui intéresse également les entreprises.

Selon une étude réalisée par IDC, le modèle économique des éditeurs de logiciels est actuellement en pleine mutation. Ceux-ci cherchent activement à promouvoir auprès de leurs clients la tarification par abonnement au détriment des traditionnelles licences définitives. Plus de la moitié des éditeurs interrogés ont ainsi indiqué qu’ils allaient dès 2004 procéder à des changements dans leur système de tarification. De leur côté, les entreprises interrogées manifestent elles aussi le désir de voir évoluer les actuelles politiques tarifaires des éditeurs dans le sens d’une simplification. Tant les éditeurs que les entreprises ont donc intérêt à ce que ces changements interviennent. Les premiers voient dans le principe d’un abonnement mensuel ou annuel le moyen d’obtenir une meilleure prédictibilité de leurs recettes ; et les seconds, une meilleure prédictibilité de leurs coûts. Autre enseignement : les éditeurs vont à l’avenir renforcer leurs services de maintenance. Le premier éditeur mondial, Microsoft, illustre parfaitement ces évolutions. Il fait même figure de précurseur, lançant il y a plus de deux ans une nouvelle politique tarifaire dite Software Assurance reposant sur ces principes, même si cette dernière a été et est encore fortement critiquée par les clients de Microsoft. Récemment, Sun Microsystems a de même indiqué qu’il souhaitait désormais privilégier la tarification par abonnement (voir édition du 17 février 2004).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur