Le modem analogique a de beaux jours devant lui

Régulations

Selon une étude IDC, les modems numériques arrivés en masse pour l’Internet à haut débit ne détrôneront pas avant longtemps le bon vieux modèle analogique.

Des technologies récentes comme le câble ou l’ADSL, qui utilise les fils du téléphone et permet de joindre quelqu’un tout en surfant sur la Toile, ont entraîné dans leur sillage l’arrivée de nouveaux modems numériques. Or selon une étude IDC, les fabricants de modems analogiques n’ont guère de soucis à se faire. Le marché mondial devrait rester vivace notamment parce que ces modèles permettront toujours aux particuliers d’accéder à Internet, même si leur opérateur télécom utilise une technologie ancienne. Le cabinet d’études prévoit que l’analogique restera roi jusqu’en 2002 au moins. En 1998, les composants de modems analogiques ont représenté 80% des ventes mondiales de semi-conducteurs de modem, dont l’enveloppe totale pèse la bagatelle de 1,2 milliard de dollars. Le standard V90 occupe une place majoritaire, et devrait la conserver pendant trois ans. L’analogique perdra toutefois de plus en plus de parts à partir de 2002, où il occupera 65% du marché, selon IDC.

Pour en savoir plus : http://www.idc.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur