Le MPEG-4 évoluera vers le SVC

Mobilité

Servir un ensemble hétérogène de terminaux à partir d’un seul flux vidéo, tel est l’objectif de la future norme MPEG-4 SVC.

Environ 250 entreprises, plus de 300 participants, une réunion d’une semaine organisée tous les trois mois… Le 74e Meeting MPEG ouvre ses portes à Nice du lundi 17 au vendredi 21 octobre. C’est la cinquième fois depuis la création en 1988 du Moving Picture Experts Group que ce rassemblement est organisé en France sous la houlette de l’Afnor, membre de l’ISO (International Standard Organisation), dont le MPEG est un sous-groupe de normalisation dédié au codage des données audio et vidéo. Le Meeting MPEG permet de présenter les technologies de codage des contenus audio et vidéo en cours de normalisation, sur lesquelles les industriels s’appuient pour définir leurs futurs produits.

A l’occasion de cette 74e rencontre, les délégués des plus grandes entreprises des industries de l’informatique (Microsoft, Apple, Sun, HP, NEC…), de l’électronique (Samsung, Matsushita, Philips, Thales, Alcatel, STMicroElectronics…), des télécommunications (France Télécom, Deutsche Telekom, Telefonica, Nokia, Motorola, Ericsson…) et autres (Dolby, T-Systems, Vivendi Universal, Coding Technologies, ContentGuard, Fraunhofer…) aborderont tout particulièrement la question de la norme MPEG-4 SVC.

Pas avant fin 2006

Dérivé du MPEG-4, le SVC (Scalable Video Codec) permettra d’optimiser les flux de données audiovisuels en fonction du média de diffusion. En effet, une image vidéo diffusée sur un téléphone mobile ne nécessite évidemment pas les mêmes informations qu’un film projeté sur un écran haute définition. Ce qui oblige les diffuseurs à créer autant de flux vidéo qu’il y a de supports de diffusion à couvrir. Le SVC devrait même permettre de couvrir des besoins encore inconnus au moment de l’encodage d’un contenu.

Terminaux mobiles (téléphone, PDA), réseaux haut débit, vidéosurveillance, production et distribution vidéo multicanal, vidéoconférence… le MPEG-4 SVC est appelé à couvrir un vaste ensemble d’applications tout en optimisant les coûts de diffusion. Le MPEG-4 permet notamment de faire passer deux fois plus de programmes que le MPEG-2 sur un même multiplexe. Il est d’ailleurs envisagé pour accompagner le Blu-Ray Disc, l’une des solutions susceptibles d’amener la haute définition à travers la prochaine génération de DVD avec le HD DVD. Mais il faudra patienter un peu, la normalisation du MPEG-4 SVC n’étant pas attendue avant fin 2006 au plus tôt.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur