Le Nexus One intègre pour 174,15 dollars de composants

CloudMobilitéOS mobiles

iSuppli a évalué à 174,15 dollars le coût total des composants utilisés pour fabriquer le Nexus One. En outre, le smartphone de Google aurait aussi du mal à se connecter au réseau 3G de T-Mobile aux USA.

Selon le cabinet d’études iSuppli, le Nexus One sous Android coûterait 174,15 dollars à fabriquer. Construit par le taïwanais HTC, le premier smartphone de Google est commercialisé 529 dollars nu aux Etats-Unis, et proposé à 179 dollars couplé à un abonnement de l’opérateur T-Mobile.

Le composant le plus cher du Nexus One reste le processeur SnapDragon de Qualcomm, cadencé à 1 GHz, qui revient, par mobile, à 30,50 dollars. Suivent ensuite l’écran tactile AM-OLED de 3,7 pouces de Samsung (23,50 dollars), et les modules de 512 Mo de mémoire RAM, de 512 Mo de Rom de Samsung à 20,40 dollars.

L’ensemble de ces éléments constitue près de 50% du coût total des composants utilisés pour construire le Nexus One.

A noter que le smartphone de Google intègre un composant dédié au multi-touch (Synaptics), qui revient à tout de même 17,50 dollars pièce, alors que cette fonctionnalité n’est pas activée sur le Nexus One.

La firme de Mountain View a choisi ne pas débrider ce composant sur le sol américain, vraisemblablement pour éviter une guerre des brevets avec Apple, qui utilise cette technologie au sein de son iPhone.

“Avec le Nexus One, Google utilise les technologies les plus récentes pour les intégrer au sein d’un même appareil. Des éléments comme la coque faite en un seul bloc, le très véloce processeur SnapDragon et l’écran AM-OLED ont tous été vus dans d’autres mobiles, mais n’avaient encore jamais été combinés au sein d’un même appareil”, estime Kevin Keller, analyste senior chez iSuppli.

“Cela permet au Nexus One d’apporter des caractéristiques très avancées encore jamais relevées par le service de démontage d’iSuppli. C’est un fait remarquable, compte tenu du fait que le coût total de revient des composants est similaire à des produits comparables lancés l’année dernière”, ajoute-t-il.

Le Nexus One n’aimerait-il pas les réseaux 3G américains ?
D’après certains sujets publiés sur le forum d’aide dédié au Nexus One, certains consommateurs américains éprouveraient beaucoup de difficultés -voire n’arriveraient pas du tout- à connecter leur smartphone Google au réseau 3G de T-Mobile.

La firme de Mountain View et HTC ont bien eu vent de ce problème et ont déjà lancé une enquête pour tenter de résoudre ce problème de connexion au réseau 3G. Mais le souci pourrait provenir du réseau de l’opérateur T-Mobile, et non pas du Nexus One.

Certains Américains, qui utilisent d’autres types de mobiles, ont également constaté de leur côté des difficultés à se connecter au réseau 3G de T-Mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur