Le Nobel pour l’inventeur du microprocesseur

Mobilité

A 77 ans, l’inventeur du circuit intégré reçoit le prix Nobel de physique. Une récompense méritée si l’on considère que son invention a engendré la révolution numérique que nous vivons au quotidien.

Jack Kilby. Ce nom ne vous dira sûrement rien, mais celui qui le porte est pourtant à l’origine de la technologie qui vous permet de vous connecter à Internet aujourd’hui. Il y a quarante-deux ans, cet ingénieur à la retraite – il a 77 ans – a fabriqué le premier circuit intégré au monde, autrement dit la première puce électronique. Et il vient de recevoir le prix Nobel de physique pour cette invention. Prix qu’il partage avec deux autres lauréats, le Russe Zhores Alferov et l’Allemand Herbert Kroemer pour leurs travaux dans le domaine des semi-conducteurs.

En 1958, alors ingénieur chez Texas Instruments, Jack Kilby mettait la dernière main au premier circuit électronique dont tous les composants étaient fabriqués à partir d’un matériau semi-conducteur de la taille d’un demi trombone. Ce qui était déjà un formidable progrès pour l’époque et qui a permis de miniaturiser un certains nombre d’appareils. Jusqu’à l’apparition du premier micro-processeur en 1971. Il a également fait partie de l’équipe ayant conçu la première calculatrice de poche.

Avant l’invention de Kilby, les transistors régnaient en maîtres. Mais leur principal inconvénient était qu’il fallait les relier entre eux par des soudures à la main pour former des circuits électroniques. Chaque soudure étant une source de panne potentielle. D’où l’idée de produire des composants de base simples et intégrant le câblage. Jack Kilby a lui-même expliqué son cheminement de pensée dans un livre écrit en 1976 et intitulé Invention of the IC. “Mes réflexions m’ont amené à la conclusion que les semi-conducteurs rassemblaient tout ce qui était nécessaire et qu’en particulier les composants passifs (résistances et condensateurs) pouvaient être fabriqués dans le même matériau que les composants actifs (transistors). J’ai également réalisé que, puisque tous les composants pouvaient être faits dans le même matériau, ils pouvaient aussi être interconnectés in situ pour former un circuit complet.” Résultat, quand il a montré son circuit pour la première fois, il l’a branché sur un oscillateur qui a montré une belle ondulation régulière. Il avait résolu le problème des transistors.

Jack Kilby s’est déclaré très surpris d’obtenir le prix Nobel. “Je suis encore en état de choc. Il est certain que c’est quelque chose que je n’avais pas prévu, mais je suis très heureux d’avoir obtenu ce prix.”

Pour en savoir plus :

* L’histoire de l’invention (en anglais)

* Biographie de Jack Kilby (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur