Le non-événement du 9/9/99

Régulations

On avait annoncé la date du 9/9/99 comme une répétition générale de la catastrophe tant annoncée du passage à l’an 2000? Finalement, l’événement a fait un flop, et aucune panne sérieuse n’a été déplorée.

Il faut dire que les systèmes informatiques tournant sous des programmes écrit en Fortran ou en Cobol ne sont plus légion. Ce sont principalement ces deux langages-là qui pouvaient souffrir du “bug du 9/9/99”, l’instruction 9999 étant généralement considérée par eux comme une instruction de test de fin de programme. En Grande-Bretagne, un haut responsable de la mission gouvernementale pour la préparation à l’an 2000 a qualifié la journée de non-événement. Aux Etats-Unis, le Secrétariat d’Etat à l’Energie a observé en grandeur réelle les systèmes informatiques de la centrale de Vancouver (Washington) sans constater d’anomalie. Enthousiaste, le secrétaire américain Bill Richardson a déclaré que les lumières resteraient allumées pendant la nuit du nouvel an, la nuit du grand bogue.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur