Le nouveau Centrino d’Intel libère les usages multimédias

Mobilité

Capacités graphiques renforcées et son multicanal sont les principales innovations proposées par Sonoma. Des améliorations apportées par une nouvelle famille de chipset 915.

Le 19 janvier, Intel a annoncé la commercialisation de la nouvelle génération de sa plate-forme Centrino destinée aux ordinateurs portables dotés d’outils de communication Wi-Fi. Cette nouvelle version est simplement appelée à remplacer la précédente. Le constructeur n’a, en effet, pas jugé utile modifier la marque de son produit, ne serait-ce qu’en rajoutant le “2”, connu jusqu’alors sous le nom de code Sonoma . Peut-être que l’ensemble des nouveautés ne le justifiait pas aux yeux du constructeur.

Il est vrai que la plate-forme conserve son architecture d’origine : un processeur Pentium M, un chipset et le contrôleur radio RLAN Intel PRO/2915ABG pour la gestion du Wi-Fi. Les protocoles supportés 802.11a, b et g, voient leur sécurité fortifiée par l’introduction du 802.11i qui renforce le niveau de chiffrement des communications sans fil.

Mais si le Pentium M évolue plus par sa fréquence de bus (qui passe de 400 à 533 MHz) que par la vitesse de son horloge (qui ne gagne que 30 MHz), les modèles de circuits logiques 915GM et 915PM offrent de nouvelles capacités multimédias aux ordinateurs portables par rapport aux précédents modèles 815.

Plus de 150 modèles de portables

Doté du contrôleur graphique Intel GMA 900 (Graphic Media Accelerator), la famille de chipset 915 double, selon le constructeur, les performances graphiques du système. Performances décuplées avec le support du PCI Express, nouveau bus système capable d’offrir jusqu’à 8 Go unidirectionnel de bande passante (contre 2 Go pour l’AGP 8x du bus PCI) et encore relativement absent des ordinateurs portables.

Ces nouveaux chipsets permettront aux constructeurs d’enrichir leurs produits d’un éventails de possibilités multimédias dont le son (avec un rendu multicanal 7.1) et l’image restent les principaux points de séduction des nouveaux usages du numérique. D’autant que, malgré les qualités graphiques renforcées de la plate-forme Centrino, rien n’empêchera l’intégrateur d’ajouter une puce vidéo dédiée comme celles que proposent nVidia et ATI.

Côté processeurs, 7 modèles de Pentium M cadencés entre 2,13 GHz pour le haut de gamme à 1,60 GHz équiperont Sonoma. Des versions faible tension ( Low Voltage) à 1,5 GHz (Pentium M 758) et très faible tension (Ultra Low Voltage) à 1,2 GHz (P M 753) sont également proposées. Ils disposeront d’une version améliorée de la technologie d’économie d’énergie SpeedStep et DPST (Display Power Saving Technology) 2.0.

Les Pentium M intègrent également la fonction “bit de verrouillage” (Execute disable bit) permettant de prévenir certaines attaques par débordement de mémoire tampon (sous Windows XP SP2). Les tarifs de la plate-forme complète varient de 270 à 705 dollars. Il ne faudra donc pas s’attendre, dans un premier temps, à retrouver le Centrino “Sonoma” dans les ordinateurs portables à moins de 1 000 dollars. Intel prévoit d’équiper, dans le courant de l’année, plus de 150 modèles de portables du nouveau Centrino.

Le constructeur a profité du lancement du Centrino pour présenter de nouveaux processeurs mobiles : les Celeron M 370 à 1,50 GHz et Celeron M 373 ULV à 1,0 GHz sont respectivement commercialisés 134 et 161 dollars (à l’unité par lot de mille). Ces modèles de processeurs d’entrée de gamme sont accompagnés d’un nouveau chipset Intel 910GML Express, également destinés aux PC portables.

Intel avance le lancement de Vanderpool
Intel vient de finaliser les spécifications de l’architecture Vanderpool. Rappelons que cette technologie de “virtualisation” permettra de faire tourner deux, et plus, systèmes d’exploitation (Windows et Linux, par exemple) simultanément sur le même processeur. D’autres applications, comme le partage de ressources selon les profils d’utilisateur ou encore la possibilité d’effectuer de la maintenance sans interrompre le travail de l’utilisateur, sont au rendez-vous. A l’origine destiné aux serveurs pour processeurs 64 bits Itanium, Vanderpool est désormais programmé pour les ordinateurs de bureau, station de travail et serveurs 32 bits. Lesquels devraient bénéficier de la technologie dès 2005. Un an plus tôt qu’initialement prévu.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur