Le noyau Linux 3.3 prend Android à cœur

CloudMobilitéOS mobiles

Le nouveau noyau Linux intègre enfin une partie des améliorations apportées par les développeurs d’Android. Et la convergence devrait se poursuivre.

Linus Torvalds vient d’annoncer la sortie du noyau Linux 3.3.

Ce kernel open source forme les fondations de nombreux systèmes d’exploitation.

Première nouveauté, les modifications effectuées par les équipes de développement du projet Android (l’OS mobile est basé sur le noyau Linux) sont maintenant présentes dans la version officielle du noyau Linux.

Des différences de vues entre les développeurs Linux et Android avaient auparavant ralenti ces efforts de fusion, mais un terrain d’entente a finalement été trouvé.

Des sous-systèmes et fonctions d’Android sont donc maintenant ajouts au projet Linux, avant une intégration plus globale.

Cela va faciliter le travail de la communauté des “moddeurs” Android (qui créent des distributions personnalisées de l’OS) et pour les versions de Linux souhaitant supporter les applications Android.

Un bon point, qui est également le reflet de la maturité croissante de ces deux offres.

Le système de fichiers Btrfs, créé sous l’impulsion d’Oracle, progresse de façon importante, avec par exemple une meilleure gestion de la reconstruction des systèmes RAID.

Une opération qui pourra être mise en pause, puis reprise plus tard, afin de s’adapter aux nécessités de production du serveur.

Silicon.fr note qu’Oracle et SUSE considèrent maintenant le Btrfs comme prêt pour la production.

Le noyau Linux 3.3 met l’accent sur les fonctionnalités réseau, avec la présence d’Open vSwitch, qui permet de mettre en place – de façon logicielle – un commutateur réseau.

Un nouveau service permet également d’associer les cartes réseau en équipes.

Enfin, une meilleure gestion des buffers se traduira par une consommation plus raisonnée des ressources.

Dernier point, la gestion de l’énergie est en progrès, avec l’éradication d’un bogue constaté dans les moutures précédentes du noyau, ainsi qu’un meilleur support de l’ACPI.

 

Logo : © Steve Young – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur