Le Palm gagne en vitesse d’écriture

Mobilité

Un professeur de l’université de New York a développé une nouvelle interface compliquée mais plus rapide que celle founrie en standard par 3Com pour écrire sur le Palm Pilot.

Le professeur d’université américain Ken Perlin a mis au point une nouvelle interface logicielle qui permet, selon lui, d’écrire au moins deux fois plus vite sur son assistant numérique Palm Pilot. Le développeur reproche à l’interface traditionnelle dénommée Graffiti de demander à l’utilisateur d’écrire chaque lettre séparée en décollant systématiquement le stylet de l’écran tactile. Or son logiciel baptisé Quikwriting propose une autre solution : l’interface dévoile quatre écrans différents dédiés à l’alphabet en majuscule et en minuscule, aux chiffres ainsi qu’aux symboles de ponctuation. Chacune de ces pages est divisée huit sections où résident de groupes de trois à quatre caractères. L’utilisateur les sélectionne en conservant le stylet contre l’écran et en passant d’une page à l’autre lorsque c’est nécessaire. D’où un gain de temps appréciable selon l’universitaire, même s’il faut au moins une bonne heure d’apprentissage pour maîtriser l’outil ! Petit problème, les bons vieux accents de la langue française ont l’air d’être passés à la trappe.

Ken Perlin projette de fonder une société pour commercialiser le logiciel à partir du mois d’août. En attendant, une version de démonstration gratuite est disponible sur son site.

Pour en savoir plus : Quikwriting (US)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur