Le patron de Corel démissionne

Cloud

Le président et fondateur de Corel, Michael Cowpland, vient de démissionner de ses fonctions de PDG après une série de graves difficultés affectant la société.

Michael Cowpland continuera à exercer en tant que consultant technologique au sein du comité de direction, mais ne sera plus impliqué dans le fonctionnement de Corel, a indiqué la société dans un communiqué.

Derek Burney, vice président exécutif de l’ingénierie et directeur du département technologies, a été nommé PDG par intérim.

Les ennuis récents de Corel se soldent par de conséquentes pertes et mises à pied. Michael Cowpland s’est aussi montré incapable de finaliser la prise de contrôle du fournisseur d’outils de développement Inprise-Borland, après une volte-face des actionnaires de cette société relative aux termes de l’accord. En un an, Corel a vu ses actions chuter de 44 à 4 dollars.

La société a également cherché un second souffle sur le marché Linux. Dans ses résultats financiers du second trimestre, les ventes Linux n’ont représenté que 2,6 millions de dollars pour un chiffre d’affaires total de 36,6 millions de dollars. Corel prévoyait des ventes de logiciels Linux pour 20 à 30 millions de dollars sur l’année.

Michael Cowpland doit aussi faire face à des accusations de délit d’initié. Il aurait prétendument utilisé les informations d’un rapport faisant état d’activités financières moins élevées que prévues au troisième semestre de l’année 97, pour vendre 2,43 millions d’actions de la société pour un montant global de 14 millions de dollars.

Le communiqué de presse de Corel indique que Michael Cowpland va employer son temps libre à “de nouvelles opportunités auprès de startup.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur