Le PC à 100 dollars emportera des morceaux de Wikipedia

Mobilité

L’intégration de contenus encyclopédiques dans l’ordinateur du projet One
Laptop Per Child pallie l’absence de connexion Internet.

A l’occasion de la conférence Wikimania 2006 (du 4 au 6 août à Cambridge Massachussetts) dédié aux projets Wikimedia, le fondateur de Wikipedia Jimmy Wales a annoncé qu’une partie des articles de l’encyclopédie multilingue en ligne accompagnerait l’ordinateur portable du projet “One Laptop Per Child” (OLPC). Lancé par Nicholas Negroponte, le directeur du Laboratoire des medias du MIT (Massachusetts Institute of Technology), le projet OLPC vise à fournir un ordinateur portable économique (100 dollars à l’origine mais probablement plus près de 140 au final) et auto-alimenté (grâce à un système de dynamo) à l’ensemble des écoliers des pays défavorisés.

L’OLPC est un projet d’éducation et l’ordinateur portable qui en émerge est un outil d’accès au savoir et aux technologies de l’information en direction des plus défavorisés. Intégrer Wikipedia dans la mémoire du “PC à 100 dollars” permettrait d’accéder à un savoir généreux indépendamment d’une connexion Internet. “La mission de l’OLPC va de pair avec notre objectif de distribuer un savoir encyclopédique, gratuit, à chaque personne dans le monde”, souligne Jimmy Wales. “Tout le monde ne possède pas une connexion haut débit. [L’OLPC] est exactement le genre de projet qui va dans le sens de la mission principale de Wikipedia.”

Il restera cependant à définir les modalités techniques d’intégration de l’encyclopédie dont le poids des fichiers dépasse les 512 Mo de mémoire Flash alloués au PC. L’association a présenté les premiers prototypes du portable début juin. Fin juillet, le refus de l’Inde d’investir dans l’achat des “PC à 100 dollars” a récemment remis en cause son avenir.

Mais l’intérêt qu’ont porté la semaine dernière le Nigeria (voir édition du 26 juillet 2006), le Brésil, l’Argentine et la Thaïlande, prêts à commander 1 million de PC chacun, redonne toutes ses chances au projet d’aboutir. D’autant que les discussions avec la Chine et l’Egypte se poursuivent. Enfin, le projet OLPC dispose du soutien d’AMD, eBay, Google, Nortel et Red Hat, notamment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur