Le pirate qui veut apprendre l’informatique

Cloud

Après quatre ans passés en prison, Kevin Mitnick a retrouvé la liberté ce jeudi. L’ex-pirate le plus recherché du monde informatique n’a désormais officiellement qu’un seul désire :vivre tranquillement en étudiant l’informatique à l’université.

Le retour à la vie normal risque d’être aussi dur pour Kevin Mitnick que les quatre dernières années passées derrière les barreaux. En effet, âgé de plus de 36 ans, l’ex-pirate va avoir du mal a retrouvé du travail. Car une injonction du tribunal l’empêche de toucher à tout appareil électronique pouvant être connecté à l’Internet. Cela concerne les ordinateurs, bien sûr, mais aussi les téléphones cellulaires ou encore les décodeurs de télévision numérique comportant un modem. Seul la permission d’avoir une ligne téléphonique classique lui a été accordée par les juges. A moins de se faire récupérer par une agence de services secrets type NSA ou CIA, Mitnick risque donc d’avoir le plus grand mal à se faire embaucher légalement par une grande entreprise du domaine informatique. Mais pour l’instant, les projets immédiat du célèbre hacker iraient plutôt dans la direction de reprendre des études universitaires… d’informatique. Mais, même pour cela, il lui faut convaincre son agent de probation de la bonne foi de ses intentions, et de sa farouche volonté de ne pas retomber dans l’illégalité.

Pour mémoire, Mitnick avait été arrêté en 1995 suite au piratage des systèmes informatiques de Motorola, Sun Microsystems et Novell, entre autres. Lui était alors reproché à l’époque, outre l’intrusion illicite dans les ordinateurs de ces firmes, des vols de données confidentielles et la mise en ligne de codes sources propriétaires. Avait suivi une traque de plusieurs mois pour arriver à son arrestation par les forces de l’ordre. La “chasse au pirate” était menée par Tsutomu Shimomura, un expert informatique dont la machine avait été forcée par Mitnick.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur