Le plan du métro parisien est enfin libéré

Marketing

La RATP possède la propriété intellectuelle du fameux plan du métro parisien, et refuse aux autres acteurs économiques la possibilité de l’utiliser. Ce qui a conduit à la création de plus de 100 cartes libre de droit, certaines meilleures que l’originale !

Le concours CheckMyMap a conduit à la création de plus de 100 plans du métro, dont plusieurs peuvent être considérées comme supérieures à la carte originale.

Ce qui avait commencé comme un simple désaccord commercial entre la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP) et le créateur de l’application CheckMyMetro s’est transformé en un gigantesque projet collaboratif.

Les plans finalistes du concours seront tous publiés sous licence “Creative Commons Paternité 3.0”, et pourront être réutilisés de façon commerciale à condition de toujours citer le nom de l’auteur.

Un jury dirigé par Gilles Babinet (sérial Web-entrepreneur et directeur du Conseil National du Numérique) a sélectionné 10 finalistes, et c’est maintenant aux internautes de voter pour le gagnant (qui gagnera un iPad 2, et sera intégré à CheckMyMetro).

Les votes se passent sur Facebook jusqu’au 11 décembre.

En plus des 10 finalistes, le jury a tenu à mettre en avant les efforts les plus créatifs. Nos préférés sont carte au trésor (de Samuel Masset, version HD en fin d’article), pixel art (de tvwar) et Esquisse (de Mathieu Lorans, qui n’a pourtant pas été sélectionnée par le jury).

Pour Benjamin Suchar, à l’origine du projet, “l’idée est de mettre ces cartes à disposition de tous les acteurs économiques. Par exemple, hier nous avons reçu un appel de la Fédération Française de Karaté qui veut utiliser une carte libre pour les championnats du monde de l’année prochaine, qui se dérouleront à Paris.”

A la fin du concours, toutes les cartes finalistes, les coups de cœurs et les autres plans placés sous licence libre par leurs auteurs seront réunis et partagés, avec leurs fichiers haute définition ou vectoriels, sur le site de CheckMyMetro. A disposition de tous.

Gilles Babinet  se réjouit également de la réussite du projet :

Le CNN (Conseil National du Numérique) se félicite de l’initiative citoyenne de CheckMyMetro, qui a réalisé le premier plan du métro parisien en co-création. Ce résultat caractérise clairement le potentiel qui existe dans le domaine qui se trouve à la croisée de l’Open Data et de la co-création.”

Et une petite pique tout de même : “les grandes entreprises, en premier lieu desquels la RATP, seraient bien inspirées d’accompagner ce phénomène, qui peut considérablement renforcer la qualité des services qu’elles offrent à leurs clients.”

Un des finalistes (J. Laval) :

Un autre finaliste (Cram) :

Coup de cœur : la carte au trésor (Samuel Masset) :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur