Le Plan Numérique 2012 presque éclipsé par la crise financière

Mobilité

Nicolas Sarkozy maintient à lundi matin la présentation du Plan Numérique 2012. En revanche, le planning d’Eric Besson a changé.

L’agenda officiel le confirme. Lundi en fin de matinée, Nicolas Sarkozy devrait maintenir la présentation du Plan Numérique 2012 au Palais de l’Elysée mais il se replongera aussitôt dans un sujet plus préoccupant : la crise financière qui frappe le monde.

Un conseil des ministres exceptionnel se tiendra lundi après-midi, bousculant le calendrier d’Eric Besson. Initialement, après le discours de Nicolas Sarkzoy sur le Plan Numérique, le secrétaire d’Etat chargé de la Prospective, de l’Evaluation des politiques publiques et du Développement de l’économie numérique, avait convoqué la presse lundi après-midi à 14h30 pour détailler le dispositif du Plan Numérique 2012. Selon l’AFP, cette conférence a été décalée mardi matin.

Depuis fin mai, Eric Besson a porté ce chantier sur les TIC. Il a creusé “27 pistes pour combler le retard de la France dans le numérique” à travers les Assises du numérique, un vaste forum national de consultation.

Rappelons-en les trois grandes orientations : l’élargissement à tous les Français à l’Internet haut débit fixe et mobile d’ici 2012, accélérer la mutation de notre économie vers l’ère numérique et développer les usages TIC (éducation, télétravail, commerce électronique, création d’entreprises innovantes…).

Nicolas Sarkozy devrait profiter de la présentation de ce Plan Numérique pour trancher sur la question stratégique du dividende numérique (“quelle répartition entre la radio, la télévision et les télécoms des fréquences hertziennes libérées par l’arrêt de l’analogique programmé avant fin 2011 ?”).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur