Le PowerBook G4 en cours de rénovation ?

Mobilité

Bruits de couloirs autour des portables d’Apple : l’iBook et le PowerBook sont annoncés en fin de vie sur tous les marchés. Si une révision de l’iBook ne se justifie sans doute pas véritablement, une mise à jour du PowerBook G4 paraît aujourd’hui nécessaire. Mais des problèmes techniques freinent la progression de ce leader des ventes aux professionnels. Le processeur ne semble pas atteindre les fréquences attendues par Apple et le nouveau lecteur optique peine à remplacer la version initiale.

Branle-bas de combat chez les revendeurs Mac du monde entier : les portables à la Pomme seraient bon pour un rafraîchissement d’automne qui pourrait intervenir durant le mois d’octobre, certains rapports affirmant même que la modification aurait lieu cette semaine. L’iBook comme le PowerBook seraient annoncés en phase EOL (end of life – en fin de vie) ; en d’autre termes, de nouvelles versions pourraient voir le jour sous peu. A sept jours de la présentation des résultats financiers de la firme, un tel changement pourrait être de nature à raviver l’intérêt autour de la marque, qui cherche par tous les moyens, en cette période de crise, à attirer l’attention des consommateurs avec ses matériels et ses solutions décalées dans des magasins high-tech. Si l’iBook (voir édition du 2 mai 2001) ne paraît pas réellement devoir monter en puissance – si ce n’est en termes de capacité du disque dur – le PowerBook, apparu en janvier 2001, nécessite d’être revu (voir édition du 10 janvier 2001). L’un des éléments à modifier s’avère être le lecteur optique qui devrait embarquer la fonction de graveur. Pour le moment, le portable en titane d’Apple n’est équipé que d’un lecteur de DVD, ce qui a amené les observateurs à penser que le modèle haut de gamme d’iBook, équipé d’un lecteur combiné graveur de CD/lecteur de DVD, cannibalisait les ventes du portable professionnel d’Apple.

Reste que l’intégration d’un lecteur combiné dans un portable aussi fin que le TiG4 n’est pas une “mince” affaire. Apple a dépêché ses hommes à Taiwan pour trouver un fabricant capable d’intégrer le lecteur optique dans un espace aussi réduit. Un seul aurait été en mesure de tenir le pari. Mais le typhon qui s’est abattu sur l’île il y a quelques semaines aurait mis à mal l’approvisionnement et limiterait la production des machines. Mais ce lecteur n’est pas le problème principal : la firme cherche à augmenter la fréquence du processeur G4 embarqué et rencontrerait des difficultés non négligeables. Le PowerPC 7410 utilisé rencontrerait les mêmes problèmes d’augmentation de vitesse que son frère aîné embarqué dans les PowerMac et qui a bloqué Apple à 500 MHz pendant un an et demi. Jusqu’à présent, sur ce modèle de processeur, Motorola n’aurait été en mesure d’augmenter le cycle d’horloge que de 50 MHz. Ridicule pour Apple qui serait à la recherche de solutions alternatives. Trois d’entre elles sont citées par le site Macosrumors. La première serait le lancement de portables biprocesseurs équipés du 7410. Les problèmes de conception sembleraient maîtrisés par la firme et notamment la dissipation thermique, en raison de la faible consommation du processeur utilisé. L’autonomie n’en pâtirait pas trop. Mais cette solution risquerait d’augmenter de 800 dollars (869 euros) la facture du modèle équipé. Non négligeable.

Un processeur Motorola 7460 pour 2002 ?

Pour un prix similaire à une solution biprocesseur, une deuxième solution serait d’utiliser le processeur 7440, un G4 directement issu de celui qui entraîne les actuels PowerMac et qui permettrait au PowerBook d’atteindre les 700 MHz pour une consommation électrique équivalente à celle… d’une solution biprocesseur ! Dernière possibilité, Apple pourrait désirer passer directement au 7460 de Motorola. La bête, qui serait disponible en version à 1,33 GHz, devrait également consommer moins de 10 watts d’énergie, soit légèrement plus que l’actuel 7410. Très bien ! Mais cette puce ne sera pas prête avant le printemps, pour le retour des hirondelles ! Alors que faire ? Une autre option est envisageable et a déjà été utilisée par Apple dans le passé : une mise à jour discrète de son portable qui embarquerait plus de mémoire, plus d’espace disque, une coque renforcée, éventuellement un nouveau lecteur optique, une carte graphique améliorée et une petite accélération de fréquence. Rien de bien méchant, mais cette mise à jour permettrait d’attendre 2002 pour le passage du gigahertz. Après tout, la firme a déjà fait patienter ses clients pour atteindre 733 MHz. Patience et longueur de temps…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur