Le PowerMac G4 Cube devrait passer à l’as

Mobilité

Le plus petit superordinateur, mais aussi le plus primé des assemblages de puces du monde, devrait disparaître des rayonnages dans les six semaines à venir ! EOL, end of life, fin de vie pour le PowerMac G4 Cube ! Qu’en pensent les utilisateurs de cette machine qui ne sera restée, si elle disparaît, qu’un an au catalogue d’Apple ?

Plantages” occasionnels du système, quelques boutons tombés en panne à changer, un bruit de disque dur et de ventilateur d’une carte graphique, voilà les seuls véritables reproches qui peuvent être faits au G4 Cube (voir édition du 19 juillet 2001), selon les utilisateurs de la machine, ceux-là même qui l’ont sous les yeux depuis le mois d’août dernier, période où Apple a pu sortir cette petite merveille de ses lignes de production. Le plus chahuté des ordinateurs dans les médias est considéré par ses acheteurs comme la machine la plus mignonne, la plus silencieuse et la plus puissante qu’ils aient achetée à la firme de Cupertino. On est loin du mythe de la machine ratée pleine de rayures (voir édition du 4 janvier 2001). Ses pairs l’ont d’ailleurs reconnu, en lui attribuant plus d’un prix (voir édition du 11 décembre 2000). Or voilà, après moins d’un an d’existence, le G4 Cube semble sur la voie de la disparition. Il ne manque plus que trois lettres : EOF, end of life, fin de vie pour cette machine admirable, qui restera sans doute comme une des bornes de l’informatique moderne, malgré son peu de succès : l’ordinateur le plus petit de sa génération mais aussi le moins bruyant grâce à l’élimination du ventilateur, un des efforts de conception les plus appréciés des utilisateurs. Mais il y en a d’autres.”J’utilise Photoshop/Illustrator/GoLive toute la journée et le Cube est le plus stable des systèmes que j’ai utilisé en 11 années d’expérience Macintosh. Je n’ai jamais eu le problème du bouton d’alimentation, ni le syndrome de l’arrêt erratique. J’ai bien eu un problème avec le port FireWire, après deux mois d’utilisation. Il semble que les câbles faisaient ployer les ports vers contre la paroi et provoquaient un son gênant. J’ai réparé le problème avec un peu de Chatterton et je n’ai pas eu de problème depuis.” Ainsi parle Pat de sa machine, un PowerMac G4 Cube tournant à 450 MHz, doté de 30 Go de disque dur et de 1 Go de mémoire vive. Le plus étonnant, c’est que ce type de témoignage, qui émaille les forums des sites spécialisés dans le Mac ou bien l’enquête réalisée par Accelerateyourmac, n’est pas unique !L’utilisateur de G4 Cube se dépeint comme un acheteur de Mac souvent expérimenté, content de sa machine et prêt à se débrouiller tout seul pour qu’elle fonctionne. Et les témoignages de satisfaction ne proviennent pas seulement des Etats-Unis où le support d’Apple s’est apparemment plié en quatre pour faire oublier à ses “chers” clients la mauvaise presse et les quelques déboires initiaux réels dont la machine a pu souffrir. Andreas d’Allemagne, James du Royaume-Uni, Peter d’Autriche, Tomislav, Simon et les autres n’hésitent pas à souligner que le Cube est une machine qui fait pousser des cris d’admiration à leurs amis, leurs clients ou leurs patients. Fred par exemple en a acheté trois en octobre et aucun d’eux n’a posé de problème.Le principal problème du Cube : son prix Si problème il y a eu, il vient essentiellement du marketing de la firme de Cupertino : un niveau de prix trop élevé en a plombé les ventes et la communication après les premiers articles dans la presse n’a pas désamorcé la crise. Une horloge suisse de l’informatique pour le reste. Mais trop chère. D’après ses utilisateurs, fort cette erreur, le Cube a sa place sur le marché et aurait pu se vendre comme des petits pains. Certains d’entre eux n’hésitent pas à dire que s’il avait été accessible pour 1 000 dollars (7 500 francs), la firme de l’Infinite Loop n’aurait pas été en mesure de répondre à la demande. La machine fait toujours de l’effet devant des spectateurs médusés. Mais Peter, l’utilisateur autrichien, a peut-être une autre réponse à l’échec du Cube : “Un tas d’amis ? qui sont des familiers du Mac ? ont regardé mon Cube avec beaucoup de scepticisme. [Leur question était] : ce petit machin peut-il vraiment être une cheville ouvrière au bureau  ? (?) Les gens ? et même les utilisateurs de Mac ? ne croient pas que cette petite boîte égale les PowerMac standard.” Le Cube peut-il vivre après MacWorld (voir édition du 16 mars 2000) ? Les chances sont minces. Il pourrait surtout vivre une seconde vie en fusionnant avec l’iMac, si l’on veut bien en croire les rumeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur