Le président Rod Beckstrom quittera l’ICANN en 2012

Marketing

Investi en 2009, l’actuel président de l’ICANN, Rod Beckstrom, prévoit de tirer sa révérence en juillet 2012, à l’issue de son mandat. On retiendra essentiellement la mise en place du système DNSSEC sous sa direction.

Rod Beckstrom ne renouvellera pas son mandat de trois ans à la tête de l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers). Il envisage de quitter ses fonctions de président le 1er juillet 2012.

Investi en 2009, l’ancien directeur du Centre national américain de cyber-sécurité ne briguera pas un deuxième mandat d’affilée. En témoigne sa lettre de démission, diffusée sur le site du Wall Street Journal.

Un tweet posté le 17 août dans la matinée sur le compte officiel de Rod Beckstrom avait mis le feu aux poudres.

Interrogé sur les raisons de ce départ, il balaie d’un revers de manche, ou plutôt éclipse, les rumeurs qui le disent en désaccord avec des instances telles que le Ministère américain du Commerce.

En deux ans, nous avons considérablement renforcé le professionnalisme de notre organisation et accru son rendement“, prétend Rod Beckstrom, qui se dit globalement satisfait d’un mandat rémunéré à hauteur de 750 000 dollars annuels.

En point d’orgue de ces trois ans, le système DNSSEC (Domain Name System Security Extensions) aura vu le jour, fruit d’une vigilance renforcée sur la sécurité.

Ce protocole standardisé utilisable par près d’un site Internet sur cinq n’a pas fait l’unanimité, entraînant notamment la désactivation massive de noms de domaine outre-Atlantique.

Autorité suprême en matière d’attribution et de gestion des noms de domaine de premier niveau et de contrôle technique du trafic sur le web, l’ICANN est également chargé de surveiller les activités suspectes éventuellement liées à des actes de cyber-criminalité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur