Le projet Corona intéresse et inquiète le DVD Forum

Mobilité

L’annonce par Microsoft du projet Corona, qui optimisera la compression de vidéo numérique, remet en cause l’usage de la technologie du laser bleu qui permettrait de lire des DVD de 9 Go par face contre 4,7 Go actuellement. Si les industriels voient dans le futur format de Microsoft une alternative à la coûteuse technologie de DVD “haute définition”, ils s’interrogent sur un mariage forcé avec le géant de Redmond. Mais n’est-il pas trop tard ?

Le nouveau projet Corona de plate-forme audiovisuelle de Microsoft (voir édition du 11 décembre 2001) ne laisse pas les industriels indifférents. A commencer par le DVD Forum, le consortium chargé de standardiser les formats de DVD. Visiblement, les propriétés de compression offertes par le futur format de Microsoft n’arrangent pas les affaires de certains membres du DVD Forum. Notamment les constructeurs qui se sont lancés dans la mise au point du laser bleu qui doit, à terme, augmenter la capacité de stockage des futurs DVD grâce à une gravure plus fine. Or, le futur format de Corona pourrait permettre de se passer de ce changement matériel. Conséquence, les constructeurs risquent de faire l’impasse sur la coûteuse technologie du laser bleu (ou DVD Haute Définition).

D’autant que, selon les propos repris par EETimes d’un directeur de studio hollywoodien qui souhaite garder l’anonymat, l’alternative de la technologie laser bleu pourrait, au final, augmenter le prix des supports et de leur fabrication. Reste que si Hollywood et l’industrie de l’électronique partagent cette analyse, ils voient aussi dans Corona un moyen pour Microsoft de s’établir en tant qu’acteur incontournable sur le marché de l’électronique audiovisuelle grand public. “Il faut se demander si l’on est prêt à s’enfermer pour toujours dans une solution propriétaire ? tant dans la technologie d’encodage que dans la gestion des droits ? proposée par Microsoft”, remarque l’intervenant anonyme. Cette question ne vient-elle pas trop tard ? On peut le penser depuis que le géant de Redmond a passé des accords avec les principaux fournisseurs de processeurs pour DVD afin que la prochaine génération de lecteurs puisse lire les formats Windows Media Audio et Windows Media Video (voir édition du 12 décembre 2001).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur