Le quadruple play n’inspire pas Free

Cloud

L’équipe de direction de Free déclare n’avoir pas de projet d’offre quadruple play dans les cartons. Alors que ça bouge chez les concurrents.

Chez Iliad-Free, le quadruple play n’est pas perçu comme une offre de rupture. “Il n’apporte rien au client.”

Lors de la présentation des résultats financiers 2009 du groupe, le directeur général Maxime Lombardini a qualifié les premières offres Internet haut débit + télévision numérique + téléphonie fixe et mobile + de “faux-semblant”.

Néanmoins, si ce type de formules devient “un standard”, “on s’adaptera mais on en doute”. Mais en l’état actuel, Free déclare “n’avoir pas de projet dans ce domaine”.

Maxime Lombardini a dénoncé le fait de locker (enfermer) les clients pendant 24 mois sur ce type d’offres.

Xavier Niel, dirigeant historique du groupe Iliad-Free, a surenchéri en pointant du doigt les “terribles déceptions techniques” et des “tarifs absolument délirants”. L’offre Ideo associée à la Bbox de Bouygues Telecom est clairement visée.

Et ça balance pas mal chez les FAI. “SFR s’apprête à sortir une offre de rétention copiée sur Bouygues Telecom tandis qu’Orange devrait sortir son offre quadruple play le 8 avril”, commente Xavier Niel.

Plus tôt (fin février), Stéphane Richard, Directeur général de France Telecom, avait évoqué la sortie d’une offre quadruple play avant l’été.

En attendant le lancement commercial de Free Mobile prévu en 2012, Iliad-Free caresse-t-il l’idée de se présenter comme un opérateur mobile virtuel (MVNO) ? “Nous ne voulons pas abîmer notre capital confiance (…) Les offres MVNO ne sont pas assez différenciantes sans compter sur les pertes générées”, commente Xavier Niel en substance.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur