Le recyclage informatique désapprouvé par les experts

Mobilité

Selon un expert en environnement du groupe Envirowise Project, les entreprises devraient renoncer au recyclage au profit de la réutilisation des produits.

Le recyclage du matériel électronique est “stupide” et devrait être la solution de dernier recours avant la mise en décharge, a expliqué un expert en environnement. Au lieu de cela, les entreprises devraient considérer l’ensemble du cycle de vie de chaque produit et s’attacher à concevoir le plus de composants possibles pour être réutilisés et non recyclés. Cela suppose des unités accessibles pouvant être facilement remplacées, mais également des boîtiers réutilisables et une meilleure gestion des matériaux.

“Le recyclage n’est pas une solution”, explique Simon Dury, directeur des relations commerciales de l’initiative gouvernementale britannique Envirowise Project, chargée de formuler des recommandations environnementales à l’attention des entreprises. “Le recyclage est stupide. Ce devrait être la dernière voie de recours avant la mise au rebut. Il est essentiel de concevoir d’emblée les produits en vue de leur réutilisation.”

Simon Dury estime qu’il est essentiel de considérer les produits technologiques dans leur intégralité. La phase de conception d’un produit détermine jusqu’à 80 % de son empreinte carbone, explique-t-il, et 63 % des matériaux utilisés pour fabriquer l’appareil ne figurent pas dans le produit fini. Les moindres détails, tels que la conception des emballages, peuvent apporter des bénéfices considérables, ajoute l’expert.

Un meilleur conditionnement permet non seulement de réduire les déchets, mais également d’installer un plus grand nombre de produits sur chaque palette d’expédition et d’optimiser la mise en rayon dans les magasins.

Lorsque les produits arrivent en fin de vie, ils ne devraient pas être immédiatement mis au rebut car de nombreuses organisations caritatives s’emploient à distribuer les produits technologiques dans les écoles et les organismes gouvernementaux des pays en développement.

Alan Whitehead, président de l’Associate Parliamentary Renewable and Sustainable Energy Group et député de Southampton Test, ajoute : “La réutilisation des produits au Royaume-Uni est une idée forte, mais la distribution de la technologie en dehors de nos frontières peut s’avérer utile si elle est réalisée avec prudence. Si vous avez un produit difficile d’entretien et que vous ne disposez d’aucun système de rebut en place, vous ne faites finalement que déplacer le problème dans une autre partie du monde.”

Adaptation de l’article Expert slams IT recycling as ‘rubbish’ par Iain Thomson de Vnunet.com en date du 11 octobre 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur