Le rédacteur en chef de Wired décortique l’économie de la gratuité

Mobilité

South by Southwest : Chris Anderson, l’auteur du concept de la Longue Traîne, présente un nouveau livre intitulé Free.

Mardi 17 mars, dans le cadre du du dernier jour de la conférence South by Southwest (Austin, Texas), Chris Anderson présentait son dernier ouvrage Free qui devrait sortir aux Etats-Unis le 6 juillet chez Hyperion. En guise d’accompagnement, un Free Summit est d’ailleurs attendu le 11 mai prochain dans la Silicon Valley.

Le rédacteur en chef du magazine américain Wired a présenté devant une foule plutôt sceptique son nouveau concept de la gratuité à l’heure de l’Internet et du numérique.

“Il n’y a jamais eu un marché plus concurrentiel que l’internet, et chaque jour le coût marginal de l’information devient plus proche de zéro”, a expliqué Chris Anderson, qui soutient qu’avec l’internet, une nouvelle gratuité s’est développée. Elle est fondée sur des coûts de reproduction quasi-nuls du fait de la numérisation, et sous l’importance de l’offre qui tire encore plus les prix vers le bas.

La gratuité serait inexorable à tel point que “les entreprises devront un jour ou l’autre donner la majorité de leurs produits” car la distribution gratuite est une nouvelle forme d’économie. Les produits et services autour de nous deviennent chaque jour moins coûteuses, notamment à cause de la pression de la Chine. L’auteur dédie un chapitre sur le sujet dans son livre.

Plusieurs modèles économiques de la gratuité

Mais le concept de la gratuité est encore plus flagrant sur Internet. De la musique, aux jeux en ligne en passant par les logiciels, tout est gratuit sur le Web. Alors que la bande passante et la capacité de stockage ne cesse de croître, le prix pour ces services, lui, baisse.

Comment s’en sortir dans un monde où tout est gratuit? “J’étais sidéré de voir qu’il n’existait pas de modèle économique de la gratuité”, s’est exclamé Chris Anderson. Dans son livre, il passe en revue les différentes options pour “monétiser la gratuité”.

Au-delà du modèle publicitaire, il existe le modèle “freemium” qui consiste en une version gratuite grand public couplée à une version payante, plus chère et plus évoluée pour un marché de niche. FlickR propose par exemple de passer d’un modèle d”updgrade” à une version pro payante.

(lire la suite page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur