Le retour du Commodore 64 comme serveur

Cloud

Juste deux mois après la première pièce de Lego connectée à Internet, des fondus du Web ont ressorti leurs Commodore 64 du fond de leurs placards où ils dormaient paisiblement depuis les années 80. Et pour le transformer en serveur qui plus est.

A en croire deux passionnés du Commodore, Peter Eliasson et Adam Dunkels, “connecter un Commodore 64 à un réseau local Ethernet a été le rêve de plus d’un de ses utilisateurs pendant des années”. Une patience récompensée puisque le projet intitulé “The final Ethernet cartridge” (la cartouche Ethernet) a enfin été finalisé à la fin de la première semaine d’avril. Un Commodore 64 était enfin connecté au Net. Selon les deux compères, “avec un adaptateur Ethernet, il devient possible de connecter le C64 à l’Internet, ce qui rend possibles le téléchargement de logiciels, le transfert de données vers ou à partir d’un C64 et le jeu en ligne. Les possibilités sont infinies”.

Du streaming à partir d’un lecteur de cassettes

En plus de transformer le Commodore en serveur Web, la pile TCP/IP utilisée a permis de transformer la machine en serveur Real Audio, diffusant un flux musical à partir du lecteur de cassettes ! Les créateurs préviennent toutefois de la très mauvaise qualité du son. De même, du fait de la faible capacité mémoire (64 Ko), “l’application serveur Web n’est pas capable de supporter un gros trafic”, préviennent-ils. “Chaque client Web utilise une petite partie de la mémoire, et chaque paquet TCP envoyé par les clients doit être reçu et traité. En cas de connexions simultanées, les ressources de calcul et de stockage de la machine sont rapidement insuffisantes. Dans ce cas, les requêtes sont tout simplement ignorées.”

Evidemment, dès que la machine s’est retrouvée en ligne, elle a été rapidement dépassée par l’enthousiasme des premiers internautes qui ont voulu s’y connecter. Mais il est toujours possible de s’y connecter (www.tfe.c64.org). Au 17 avril, ce “bon vieux” serveur aurait déjà délivré 140 000 pages Web. Des détails techniques sur la conception de ce serveur à base de Commodore 64 peuvent être trouvés sur le site des deux créateurs.

Traduit et adapté d’un article paru sur VNUnet.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur