Facebook joue au coupe-Paper

Apps mobilesMobilité
facebook-paper-flipboard
3 3

Facebook stoppe l’exploitation de l’app Paper sous iOS, agrégateur d’actualité présenté sous la forme d’un « magazine social » proche de Flipboard.

Après 3,5 années de service, le rideau va se fermer sur Facebook Paper. L’exploitation du service d’agrégation d’actualité cessera en effet d’être à compter du 29 juillet prochain.

Paper avait permis aux Instant Articles de voir le jour. Facebook avance d’ailleurs que les fonctionnalités clefs de Paper, à l’image des Instant Articles, sont d’ores et déjà intégrées dans Facebook pour iOS.

Malgré la croissance d’audience du réseau social (qui a porté sa fréquentation à 1,1 milliard d’internautes par jour), Paper n’a jamais réussi à être classé parmi les 1500 applications les plus téléchargées de l’App Store depuis 2014, selon App Annie.

Paper axe son contenu sur l’information avec des sections personnalisables pour la politique, la nourriture, la technologie et bien d’autres thèmes. Il s’agissait alors de proposer un journal personnalisé, avec une conception visuelle axée sur l’image et adaptée aux smartphones.

Malgré son manque de popularité, Paper a fait le consensus concernant son design et son ergonomie. Il faut dire que son design avait été orchestré par Mike Matras, dont la société Push Pop Press spécialisée dans la publication d’e-books avait été acquise par la firme de Mark Zuckerberg en 2011. Le co-fondateur et CEO du réseau social avait lui-même contribué à réaliser l’interface utilisateur, notamment pour l’adapter aux spécificités du contrôle tactile.

Malgré son design, Paper ne propose pas de mode hors-ligne et ne permet pas d’ajouter des flux RSS. Facebook prend en effet en main la hiérarchisation de l’information en une douzaine de catégories, avec une équipe éditoriale dédiée

Facebook n’a par ailleurs jamais porté l’application sur Android.

Signe annonciateur d’un arrêt de Paper ?  Creative Labs, l’entité de Facebook à l’origine de l’app (tout comme une myriade d’autres applications), a été fermée en décembre 2015. D’ailleurs, Paper constituait le premier produit finalisé par les Creative Labs, après neuf mois de gestation sous le nom de code « Project Reader ».

Facebook avance malgré tout que l’initiative n’aura pas été vaine puisque des idées issues de Paper ont ensuite essaimé dans d’autres applications et fonctionnalités, à l’instar des Instant Articles, le format d’histoire introduit par la firme Internet l’an passé.

(Crédit photo : @Facebook)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur