Le Royaume-Uni adore les pommes.

Cloud

La part de marché d’Apple dans les ordinateurs grand public en Grande Bretagne a connu une croissance de 63,7 % sur le premier trimestre 2000. Mais nos voisins britanniques ne vont pas pour autant tomber tout de suite dans les pommes !

D’après une étude du cabinet IDC, le marché des ordinateurs personnels a cru de 13 % sur le premier trimestre de cette année au Royaume-Uni. Mais la croissance des ordinateurs grand public a, elle, été de 24,5 %.

Sur ce marché, ce sont les ordinateurs de Cupertino qui s’en tirent le mieux. Il faut toutefois nuancer ces chiffres : ces taux de progression sont importants aussi parce qu’Apple revient de loin. L’année dernière, les Mac détenaient 2,7 % du marché total des ordinateurs. Cette année, la part est passée à 3,5 %. Mieux encore 4,8 % des consommateurs britanniques en ont un. La Pomme ne représente toutefois pas la plus grosse part du gâteau. Mais la société a livré 22 975 ordinateurs sur le premier trimestre contre 14 039 l’année dernière. Elle reste devancée par Dell, Compaq, HP et d’autres constructeurs.

De manière générale, la progression d’Apple en Europe semble se confirmer. D’après le cabinet d’analyse, Apple est l’un des seuls constructeurs prenant en compte le fait que l’Europe est constituée de plusieurs pays, avec différentes langues et différents canaux de distribution. Les autres constructeurs n’y pensent qu’en termes de région.

Apple Europe tient son quartier général en France aux Ulis. Cette branche a été dirigée jusqu’en janvier dernier par un vice-président Europe, Diego Piacentini, qui a quitté Apple pour Amazon.com. Piacentini a été remplacé par Pascal Cagni à ce poste, le 3 avril dernier. Cagni était auparavant vice-président des produits de grande consommation chez Packard Bell. Son action chez Packard Bell a amené la société à détenir une part importante du marché des ordinateurs grand public (jusqu’à 12 %).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur