Le secteur du BTP adopte le Net

Mobilité

80% des acteurs de la filière construction disposent aujourd’hui d’un accès à
Internet, selon un sondage Le Moniteur/Ipsos.

Ipsos a réalisé un sondage pour le compte du Moniteur sur l’usage d’Internet dans le secteur du bâtiment*. Enseignement principal : l’utilisation d’Internet s’est banalisée dans le bâtiment. Communiquer, s’informer et s’échanger des documents restent les trois principales utilisations d’Internet. Les maîtres d’ouvrage recherchent essentiellement de l’information juridique et technique, les maîtres d’oeuvre de l’information sur les techniques et produits.

L’ensemble de la filière BTP est maintenant équipée. 80% des acteurs de la filière construction disposent aujourd’hui d’un accès à Internet. Mais Internet reste un outil utilisé dans les bureaux : deux tiers des chantiers des maîtres d’ouvrage ne sont pas connectés. En 2000, 77% des maîtres d’ouvrage étaient équipés, seulement 55% des entreprises du BTP, 50% des maîtres d’oeuvre et 17% des entreprises de négoce. En 2006, l’élèvation en termes d’usage est nette : 98% des maîtres d’ouvrage sont équipés, 93% des maîtres d’oeuvre, 88% des entreprises du BTP et 81% des entreprises de négoce.

80% des maîtres d’ouvrage disposent d’un site Internet. Plus généralement, 32% des entreprises de moins de 20 salariés ont un site et 52% de celles qui comptent entre 20 et 50 personnes. Mais les outils de gestion de projets en ligne restent pour l’heure cantonnés aux grands projets et aux grandes entreprises. Les maîtres d’oeuvre et les entreprises ne voient pas l’intérêt de ces outils qui les contraignent à suivre des disciplines préétablies d’ordonnancement et de communication des leurs actions.

La grande majorité des salariés connectés utilise le Web tous les jours ou presque. 70% des acteurs du BTP se connectent chaque jour sur Internet, contre 50% en 2000. Le mail demeure le principal vecteur d’échanges de données.

Hésitation pour les appels d’offres dématérialisés

Avec la dématérialisation des marchés publics en vigueur depuis le 1er janvier 2005, les maîtres d’ouvrage sont contraints de diffuser en ligne leurs appels d’offre et de prévoir les moyens d’y répondre de façon électronique. Mais la grande majorité des entreprises et des maîtres d’oeuvre hésitent encore à répondre à un appel d’offre de façon dématérialisée. Cependant, 76% des entrepreneurs déclarent effectuer leurs déclarations sociales en ligne. Le e-commerce reste marginal. La relation directe client-fournisseur reste très forte dans le BTP.

*Du 27 septembre au 6 octobre 2006, Ipsos a interrogé par téléphone 923 entreprises intervenant dans le domaine de la construction, dont 170 maîtres d’ouvrage publics et privés, 250 maîtres d’oeuvre (architectes, économistes, bureaux d’études), 403 entreprises du BTP et 100 entreprises de négoce


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur