Le service GeoCities de Yahoo tire sa révérence

Mobilité

Le service d’hébergement de sites Web, plus assez rentable, va être fermé par Yahoo d’ici la fin de l’année. Le plan d’austérité a commencé…

GeoCities ferait-il les frais des réductions de coûts voulues par Carol Bartz depuis l’annonce des résultats décevants de Yahoo cette semaine et d’une nouvelle vague de licenciements ? Le groupe Internet a en effet annoncé qu’il allait procéder à la fermeture du service cette année, sans donner de date, mais en ajoutant que des précisions supplémentaires seraient dévoilées “cet été”.

Créé pour héberger des sites Web, Geocities, lancé en 1994, avait été racheté par Yahoo il y a dix ans pour trois milliards de dollars, peu avant l’explosion de la fameuse bulle Internet. Aujourd’hui, on peut lire sur la page d’accueil du service : “Sorry, new GeoCities accounts are no longer available”,“Nous sommes désolés, il n’est plus possible de créer de nouveaux comptes Geocities”. Toutefois, le service demeure accessible jusqu’à la fin de l’année à tous les internautes qui y possèdent déjà un compte.

Pour tenter de faire vivre son service d’hébergement, Yahoo avait voulu faire payer certaines fonctionnalités étendues. En vain. En prévision de la fermeture de GeoCities, la firme de Sunnyvale conseille maintenant à ses utilisateurs de se tourner vers son service payant d’hébergement maison, Yahoo! Web Hosting, facturé 11,95 dollars par mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur