Le site de comparaison des prix du carburant victime d’un coup de pompe

Mobilité

Prix-carburants.gouv.fr vient d’ouvrir ses portes mais l’afflux de trafic
rend le service inaccessible.

Annoncé pour la première fois en mai 2006, le nouveau site Internet de comparaison des prix du carburant www.prix-carburants.gouv.fr a été lancé officiellement le 2 janvier 2007. Le nouveau service en ligne gouvernemental a été développé par le prestataire Actimage, qui prend également en charge le volet hébergement.

Ce projet a été soutenu par Thierry Breton, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, se veut être un outil de transparence et d’information à l’usage des consommateurs. “Grâce au site, nous souhaitons favoriser la concurrence, permettre aux consommateurs de faire leur plein au meilleur prix et faire en sorte à terme que les tarifs baissent“, explique Gérard Péruilhé, le porte-parole du projet à Bercy.

Mais il y a un hic : www.prix-carburants.gouv.fr connaît les problèmes que le géoportail de l’IGN a connu à son démarrage au printemps dernier. Hier comme aujourd’hui, le site, victime de son succès, le service en ligne est inaccessible car saturé en raison du grand nombre de connexions.

La configuration du site prévoyait 2 000 requêtes par seconde. Or, hier dans l’après-midi, le site enregistrait 18 000 requêtes par secondes. Nous mettons actuellement en place des dispositions visant à rétablir le service“, indique Gérard Péruilhé. Parmi les dispositions prises, on relèvera celle d’ajouter un serveur.

Suivre le modèle espagnol

Le site annonce les prix de deux types de carburants : le gazole et le sans-plomb 95. “Nous avons sélectionné les carburants les plus consommés. Mais le site devrait évoluer pour intégrer les tarifs du superéthanol E85 dans les prochaines semaines“, précise Gérard Péruilhé. Ce nouveau biocarburant comprend jusqu’à 85% d’éthanol d’origine agricole.

Le site est censé bénéficier d’une actualisation en continu : les distributeurs de carburants peuvent entrer leurs prix à chaque modification de ceux-ci n’importe quand. 8 000 points de vente sont actuellement référencés. L’affichage des prix sur le site est obligatoire depuis le 1er janvier 2007 pour les stations ayant distribué annuellement plus de 500 mètres cube de carburants. Les petits distributeurs peuvent aller directement sur le site pour demander un enregistrement.

Ce site de service pratique dédié aux consommateurs leur permet de choisir le lieu géographique, par commune ou département, sur lequel ils désirent avoir des renseignements. Ils peuvent trier les résultats par ordre de prix, par enseigne ou par commune. Autres informations proposées : les heures d’ouverture et jours de fermeture des stations ainsi que les services de lavage, gonflage des pneus ou encore l’entretien du véhicule. “Un système de ce type existe déjà en Espagne. Nous nous en sommes inspirés pour que les consommateurs français puissent eux aussi bénéficier de cet outil d’information“, conclut Gérard Péruilhé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur