Le site de partage de fichiers Box.net ouvre sa version française

Cloud

Avec deux millions d’utilisateurs, ce site américain est un des leaders du partage et du stockage de fichiers en ligne pour entreprises et grand public.

“C’est simple, il n’existe pas de fichier que vous ne pouvez pas sauvegarder et partager grâce à Box.net”. L’affirmation d’Alex (depuis que ce Français travaille aux Etats-Unis, il a “américanisé” son prénom, Alexandre) Scialom sonne comme un slogan publicitaire. Il est vrai que ce diplômé de l’EPF, une école d’ingénieurs au Sud de Paris, et de Berkeley, une université californienne, est directeur du marketing stratégique de Box.net, une entreprise installée à Palo Alto, au coeur de la Silicon Valley.

Créé en 2005 par deux étudiants américains, Box.net est un site de stockage et de partage de fichiers en ligne destiné aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises. “Nous comptons aujourd’hui deux millions d’utilisateurs répartis dans une centaine de pays, détaille Alex Scialom”, interrogé par téléphone depuis la Californie. “70% de notre trafic provient de l’extérieur des Etats-Unis.”

Forte de ce succès, l’entreprise a décidé de “localiser” ses services. Ceux-ci sont désormais disponibles en Allemand, Espagnol, Chinois, Danois, Italien, Japonais, Portugais et Russe. Et, depuis début octobre, en Français. “Nous avons pas mal d’utilisateurs francophones, en France et au Canada, explique Alex Scialom. Ils ont insisté pour que notre site soit traduit et certains ont même proposé leurs services pour nous aider.”

Stockage, partage et édition des documents

Par rapport à ses concurrents (Microsoft SharePoint pour la partie entreprise ; et des services comme Google Docs, pour les particuliers), Box.net se distingue par ses services et son modèle économique. Au niveau des services, Box.net permet de stocker et partager des documents de travail, photos, musique, et vidéos ; d’y accéder à partir de n’importe quel ordinateur ou téléphone mobile connecté à Internet (cela peut se faire directement depuis le site www.box.net ou à travers des sites partenaires tels que Facebook et Netvibes).

Il offre aussi la possibilité d’éditer tous ces documents en utilisant les applications intégrées à la plateforme OpenBox (des APIs utilisés par 2000 développeurs dans le monde) telles que la suite bureautique Zoho, le logiciel de retouche photo Picnik et le fax en ligne eFax. On peut même publier ses fichiers sur le Web avec le widget Box.

Box.net devrait être bénéficiaire fin 2009

Le modèle économique repose sur la vente aux particuliers et aux entreprises. Une offre gratuite permet de disposer d’un espace de stockage de 1 Giga-octets. Pour disposer de respectivement 5 Go et 15 Go, il faut débourser 5,85 euros ou 14,69 euros. Et pour 15 dollars par mois et par utilisateur, les entreprises peuvent avoir une configuration personnalisée : 15 Go et trois utilisateurs qui se partagent des documents, 125 Go pour 25 utilisateurs.

“Nous avons 500 clients entreprises, avec généralement, de 3 à 10 utilisateurs, aujourd’hui et ce chiffre progresse de 200% chaque trimestre”, affirme Alex Scialom. “Nous devrions être bénéficiaires fin 2009.” Box.net appartient à ses deux créateurs, Dylan Smith et Aaron Levie.

L’entreprise avait levé 1,5 million de dollars auprès du cabinet de capital-risque Draper Fisher Jurvetson fin 2006 et, en décembre 2007, 6 millions de dollars auprès de U.S. Venture Partners et de Draper Fisher Jurvetson.

Le marché du stockage et du partage de fichiers en ligne est extrêmement concurrentiel. Plusieurs pionniers (comme Foreversafe, pour qui le nom n’a pas porté chance) ont mis la clé sous la porte.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur