Le SP2 lutte contre le spam

Cloud

Troisième épisode de notre série dédiée au Service Pack 2 de Windows XP en collaboration avec SVM. Aujourd’hui, comment le SP2 permet à Outlook Express de lutter contre le spam.

Il n’y a pas que les virus qui pourrissent la vie en ligne. Il y a aussi le spam, ces messages indésirables à caractère publicitaire envoyé en nombre. Si Microsoft lutte contre ce fléau tant à travers son application de services intégrés MSN qu’au niveau de l’architecture du réseau mondial (voir notre dossier consacré au spam), à ce jour, il n’offrait aucune solution pour son client de messagerie. C’est d’autant plus préjudiciable qu’un client de courrier comme Thunderbird, gratuit qui plus est, intègre une fonction antispam plutôt efficace. Et nombre d’éditeurs d’antivirus ou de prestataires comme Goto Software et son outil Vade Retro, proposent des solutions de filtrage en ligne.

Loin de prétendre les éliminer, le Service Pack2 (SP2) entend limiter les effets du spam dans Outlook Express en prévenant le référencement de l’adresse e-mail de l’utilisateur par les spammers qui envoient un peu au hasard leurs annonces marketing. Ces derniers glissent une image, ou plutôt un lien vers le fichier image, dans le corps du courrier électronique. Aussitôt le courrier ouvert, une requête de téléchargement parvient au serveur qui héberge l’image lui permettant au passage de valider l’adresse e-mail de la cible. La parade à cette technique vise simplement à interdire l’affichage des images externes des messages au format HTML. C’est la principale nouveauté d’Outlook Express version SP2 accessible à partir de l’onglet Affichage. Naturellement, lorsque l’expéditeur est identifié comme fiable, un simple clic suffit pour activer l’affichage des images. Il ne s’agit là que d’un remède limité là où un vrai filtre antispam aurait été des plus appréciables.

Alertes pédagogique

La sécurité ne se limite pas à l’intrusion des spams. Elle passe surtout dans le filtrage des pièces jointes infectieuses. Dépourvu de véritable outil d’analyse, Outlook Express sous SP2 applique la stratégie de l’avertissement présenté sous forme de blasons de couleurs. Une stratégie à volonté pédagogique qui, face aux nombre d’alerte, risque de lasser l’utilisateur sans pour autant renforcer réellement sa sécurité (mais l’antivirus est là pour ça). Enfin, l’option “Lire tous les messages en texte clair” désactive le HTML et les scripts, éventuellement malicieux, qui pourraient l’accompagner. Autant d’améliorations qu’apprécieront ceux qui ne peuvent se passer d’Outlook Express.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur