Le Spectre de HP plane sur les ultrabooks

Mobilité
ultrabook HP Spectre

HP laisse entrevoir, au sens propre comme au figuré, le Spectre d’un ultrabook grand public destiné à complémenter le seul représentant de sa gamme professionnelle, en l’occurrence le Folio 13.

A peine la nouvelle année laisse-t-elle entrevoir l’imminence du CES de Las Vegas, que débute la valse des constructeurs. Pour ne pas déroger aux bonnes habitudes, HP s’attèle à la tâche et dévoile quelques morceaux de choix du Spectre, un ultrabook grand public.

Ce produit vraisemblablement doté d’un écran de 14 pouces complémenterait le dénommé Folio 13, un quasi-homologue débarqué sur le marché à l’aube des fêtes de fin d’année, à destination des professionnels, malgré une accessibilité tarifaire aussi bienvenue qu’inattendue (moins de 900 euros avec un SSD).

Au chevet du consommateur lambda, HP opte ainsi pour une diversification qu’ont élue peu d’autres avant lui, le gros des fabricants restreignant leur offre à un unique modèle.

Et quand bien même il convient de garder réserve quant à l’authenticité d’un teaser somme toute réduit à la plus simple expression d’un diaporama défilant à la vitesse de l’éclair, il transparaît un châssis ultra-fin.

Furtifs regards croisés sur cette courte séquence vidéo comme sur les premiers clichés signés Engadget, et ce panneau frontal noir laqué saute aux yeux, au même titre qu’une gracieuse silhouette qui laisse augurer d’un traitement de faveur, au prix d’un régime draconien.

Alors que les solutions alternatives se multiplient (Samsung tape dans le haut de gamme ; LG joue la ressemblance avec le MacBook Air), cet attrait aussi esthétique que fonctionnel n’est pas de trop, tant l’ingéniosité s’impose comme un implacable mot d’ordre.

D’autant plus que face aux netbooks, relancés sous l’impulsion d’Asus et de l’Intel Atom Cedar Trail, le concept de l’ultrabook ne résonne pas encore dans l’esprit commun comme la panacée.

A cet égard, l’Acer Aspire S3, qui fait figure d’investigateur dans le domaine, essuie laborieusement des plâtres sur lesquels il s’est cassé les dents, notamment à l’occasion d’un passage éclair sur le banc de tests d’ITespresso.fr.

La vidéo en question, pour 30 secondes d’un spectacle visuel à défaut d’être réellement informatif :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur