Le taïwanais VIA s’empare de Cyrix et menace Intel

Mobilité

National Semiconductor vend sa filiale Cyrix au fabricant de jeux de composants et de cartes mères taiwanais VIA Technologies. Déjà en conflit juridique avec Intel, le géant asiatique devient un concurrent très sérieux pour le fondeur américain.

AMD devrait bientôt se sentir moins seul face à son unique et redoutable concurrent Intel. Conformément à la date butoir du 30 juin qu’il s’était lui-même fixé, Brian Halla, le Pdg de National Semiconductor (Natsemi) vient en effet d’annoncer le nom du repreneur de sa filiale Cyrix dont il a décidé d’abandonner les unités de production de processeurs compatibles Pentium en mai dernier (voir édition du 6 mai 1999). C’est VIA Technologies, le fabricant taiwanais de cartes mères et de jeux de composants pour PC qui va finalement récupérer les processeurs compatibles x86 de Cyrix. National gardera uniquement les unités de production des processeurs généralistes Media GX qu’il destine à ses terminaux Internet. Sur ce secteur, National continuera de concurrencer Intel qui a un projet similaire connu sous le nom de code Timna (voir édition du 1er juin 1999).

Les détails financiers du rachat de Cyrix par VIA n’ont pas été rendus publics mais les analystes pensent que la négociation a été difficile pour Natsemi qui a attendu la dernière minute pour se décider. Ils estiment que VIA a dû débourser environ 150 millions de dollars (900 millions de francs) alors que Natsemi avait racheté Cyrix pour 560 millions de dollars en 1997.

Suite à cette acquisition, VIA qui se décrit lui-même comme le second plus grand fournisseur de composants (chipset) pour cartes mères du monde, derrière Intel, devient un concurrent extrêmement sérieux pour le fondeur américain.

Le géant taiwanais s’était déjà distingué la semaine dernière après qu’Intel a déposé une plainte contre lui pour violation de licences. Ce dernier accuse en effet VIA d’utiliser des technologies de bus systèmes et de chipsets graphiques dont il n’aurait pas les licences. Avec le rachat de Cyrix, VIA est censé accéder à ces technologies via des accords de licence croisée mais la justice devra dire si oui ou non, il y a infraction.

En attendant, l’acquisition surprise de Cyrix par le géant taiwanais des cartes mères devrait avoir rapidement d’importantes répercutions sur l’industrie du PC. Intel et AMD pourraient bien être contraints à baisser encore leurs prix pour riposter à l’arrivée de PC à base de processeurs x86 extrêmement bon marché, en provenance directe de Taiwan.

Pour en savoir plus :

* http://www.viatech.com (US).

* http://www.cyrix.com (US).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur