Le Tremplin : bilan à l’intersaison pour l’incubateur des innovations sportives

EntrepriseLevées de fondsStart-up
tremplin-incubateur-paris
2 9

Le Tremplin s’apprête à rempiler pour une deuxième saison d’incubation des start-up du sport. Quel bilan tirer de la première promotion ?

Le passage du prototype au produit chez Sportagraph ; un modèle économique validé du côté de Goaleo ; un rapprochement entre la Ligue de football professionnel et Tech’4Team ; les premières embauches, une levée de fonds et la participation à un voyage présidentiel en Corée du Sud pour eGULL… Il y en a pour tous les goûts dans les bilans respectifs des 17 start-up passées par le Tremplin.

La première saison de cet incubateur parisien dédié à l’innovation dans les métiers du sport touche à sa fin.

Les jeunes pousses ont pu bénéficier d’une offre globale en incubation : bureaux privatifs ou postes de travail en open space, accompagnement individuel personnalisé, animations spécifiques, accès à des financements privilégiés, etc.

Des acteurs institutionnels et de « grandes marques du sport » – parmi lesquelles Nike – se sont associées à la structure, créée par la Ville de Paris aux côtés de l’association Paris Région Lab et de l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP).

L’effet Tremplin

Les start-up incubées saluent globalement l’exposition « forte et ciblée » que leur a offert le Tremplin auprès de l’écosystème du sport. C’est le cas de Fosburit (plate-forme de financement participatif), de FootoVision (analyse, représentation visuelle et modélisation du football) ou encore de Gymlib’ (place de marché d’offres sportives).

Les termes « rencontre », « échange » et « partenariat » reviennent dans plusieurs témoignages, dont ceux de Wise Pack (doses hydratantes et énergétiques naturelles), Mojjo (vidéos et statistiques de matchs pour les joueurs de tennis) et ISee (nutrition personnalisée).

Du côté des équipes du Tremplin, on se félicite des événements organisés, avec notamment des pitchs devant les clubs professionnels parisiens, ainsi que les présidents des associations sportives et des fédérations. Et on met en lumière – sans toutefois avancer de méthodologie – une statistique : 75 % des start-up « notent positivement l’impact de l’incubateur sur leur développement ».

Vers la saison 2

Lancé dans le cadre du « plan incubateurs » au travers duquel la Ville de paris compte allouer 100 000 m² de locaux aux entreprises innovantes, le Tremplin est installé provisoirement dans le 19e arrondissement.

Il doit prendre place cet été au sein du stade Jean Bouin (16e), sur plus de 2 000 m², avec 140 postes de travail, 8 salles de réunion, 3 salons, une cafétéria… et une nouvelle vague de 19 start-up.

Sur les 111 candidatures reçues dans le cadre de l’appel à projets lancé en début d’année, 30 % concernaient la pratique sportive ; 10 %, les réseaux sociaux ; 8 %, la gestion des clubs et des événements. 4 % versaient dans la réalité virtuelle ; 2 %, dans les objets connectés et autant dans le e-sport.

Une diversité que l’on retrouve dans le casting final. Récemment auteur d’une levée de fonds, Arioneo côtoie, avec ses solutions connectées pour l’analyse de la performance et de la santé des chevaux, Baba Sport et sa plate-forme en ligne de réservation d’activités sportives, mais aussi Fizix (digitalisation du coaching sportif), Horseee (réseau social de cavaliers) et Invitio (application de gestion de la vie sportive).

Dans la liste, on relèvera aussi Playeur (plate-forme collaborative pour la location de matériel), Sport Decisions (gestion des contrats sportifs), Wefan (messagerie instantanée pour les supporters de foot) et YPPA (expérience connectée au stade par le biais du smartphone)*.

Quels objectifs ? Rien d’officiel pour le moment. On retiendra quelques indicateurs de la première saison : les 17 start-up incubées ont créé 45 emplois (hors stages) et dégagé un CA cumulé de 1,83 million d’euros entre avril 2015 et 2016. Treize d’entre elles ont levé des fonds, pour un total de 11,674 millions d’euros.

* Pour découvrir l’ensemble des participants, on consultera le dossier de presse au format PDF.

Crédit photo : Ollyy – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur