Le V100 de Motorola : un mobile branché

Mobilité

Wap, SMS, emails : grâce à son clavier doté d’une quarantaine de touches, le V100 annoncé par Motorola pour la fin octobre est un téléphone mobile qui se réconcilie avec le texte. Son design branché vise une clientèle jeune.

Ne croyez pas qu’il s’agit ici d’un simple téléphone portable. D’ailleurs, vous aurez beau chercher comment placer l’objet translucide contre votre oreille, l’air négligé, vous ne trouverez pas. Car le V100 n’assume sa fonction de téléphone qu’avec son kit mains libres. Il possède d’ailleurs une commande vocale, pour éviter de devoir composer un numéro. Trop frime pour vous ? Passez votre chemin. Le petit terminal est design, coloré (“vert océan” ou “bleu funky”) et clairement destiné aux jeunes, plus précisément “au secteur des 16-24 ans” précise Motorola. Remarquez, ils doivent bien faire des exceptions.

Il n’empêche que ce sont surtout les ados et leurs grands frères et soeurs qui communiquent par messages. Initiée par les pagers, toute une génération a contracté l’habitude des phrases sans verbe et autres séries de mots incompréhensibles aux inconditionnels des lettres à rallonge. Ils seront comblés par les capacités du V100 qui possède un vrai clavier pour mieux rédiger ses SMS. Mais le mobile n’en reste pas là et permet en effet d’envoyer aussi des mails et de barboter dans le Wap.

Les jeunes ont de bons yeux, tant mieux car l’écran ne mesure malheureusement que 5,5 sur 3,5 cm pour 8 lignes. A noter : un vibreur, une fonction mémo vocal, une horloge 5 alarmes et un éditeur de sonneries. Le très tendance V100 mesure 9 cm de long pour 7 de large et pèse 125 grammes. Motorola annonce de 120 à 140 minutes d’autonomie en conversation et de 40 à 125 heures en veille. Il devrait être disponible à la fin octobre aux alentours de 2 000 francs.

Pour en savoir plus : Motorola


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur