Le véritable départ de la musique en ligne payante ?

Cloud

MusicNet fait ses débuts sur le Web par l’intermédiaire du service de Real Networks, RealOne. Décevant, il est réservé aux Américains et ne permet d’écouter sa musique que sur son ordinateur. De son côté, Listen.com a fait fort en lançant Rhapsody la veille.

Comme prévu, le lancement de Rhapsody par Listen.com a bien eu lieu ce lundi 3 décembre et celui de RealOne le lendemain, mardi 4 décembre (voir édition du 29 novembre 2001). Le petit Listen un jour avant le gros RealOne, c’est tout un symbole : celui des indépendants avant les Majors. Car Listen.com ne possède pas encore toutes les licences pour exploiter les catalogues de l’industrie du disque, tandis que RealOne s’appuie sur MusicNet, la plate-forme de distribution en ligne de Warner, EMI et BMG. Listen.com, ou plutôt Rhapsody, espère bien puiser dans les collections de toutes les Majors, ce qu’il annonce pour l’année prochaine. Par contre, pour le moment, on voit mal MusicNet proposer des titres de Sony ou Universal, ces deux derniers préparant en effet le lancement de leur plate-forme concurrente PressPlay, prévue pour le 21 décembre. Seule EMI est parvenue à signer avec l’un et l’autre et les difficultés évoquées par Napster à passer des accords avec d’autres partenaires que ceux de MusicNet semblent le confirmer.

Des contenus variés

Rhapsody est disponible en téléchargement, environ 1 Mo pour un compromis entre lecteur multimédia et navigateur Internet. La fenêtre intègre un gestionnaire de playlists, ainsi que des liens vers une série de radios, celles que l’on connaît déjà avec Listen.com, proposées ici toujours gratuitement. Nul besoin de payer non plus pour accéder aux contenus éditoriaux, liens vers les sites d’artistes, propositions de groupes susceptibles d’intéresser les amateurs de tel style de musique… Pour les offres d’abonnement, pas de téléchargement : il ne s’agit en effet que d’écoute à la demande. Trois offres sont proposées aux internautes. La première est baptisée Naxos Classical, du nom de l’un des plus grands labels de musique classique. A 4,96 dollars par mois (environ 5,58 euros), elle donne actuellement accès à 1 218 albums de 1 588 artistes, représentant 18 214 titres de compositeurs allant de Bach à Beethoven en passant par Brahms et Mozart. De son côté, l’offre Sampler couvre des genres variés : rock, hip-hop, rap, jazz, blues et folk. On retrouve ici tous les indépendants avec lesquels Listen.com a signé. Des labels souvent audacieux tel Matador Records qui vient de rejoindre une liste déjà impressionnante. Pour 5,95 dollars (environ 6,69 euros), l’abonné à Sampler peut écouter tous les titres de la série qu’il désire parmi 17 728 titres de 1 515 albums et 2 928 artistes. Ceux qui veulent profiter à la fois du classique avec Naxos et des autres styles musicaux proposés avec l’offre sampler, choisiront l’abonnement Sampler Plus, à 7,95 dollars par mois (environ 8,93 euros). Ils pourront ainsi accéder à 35 942 morceaux provenant de 2 733 albums de 2 928 artistes. Une offre d’essai gratuit est proposée, mais attention, il est nécessaire de fournir son numéro de carte bancaire et de résilier son abonnement dans les trois jours.

En écoute uniquement sur le PC l’abonné

Du côté de RealOne, on trouve en fait une mise à jour de l’offre Golden Pass de Real Networks, dont les Américains peuvent profiter depuis pratiquement un an et qui donne accès à des contenus vidéo. Cette fois-ci encore, la nouvelle offre présentée à la mi-septembre (voir édition du 24 septembre 2001) n’est pas disponible hors du continent américain, principalement pour des raisons de droits d’auteur. RealOne n’est pour l’instant pas disponible pour Mac. Le service s’appuie sur un lecteur multimédia, baptisé RealOne Player, que Real entend bien rendre indispensable pour ses utilisateurs. La liste des formats supportés est en effet impressionnante : du “.ram” au “.mp3” en passant par le “.wma” et le “.mpeg”. L’offre permet d’accéder à la fois à des contenus vidéo et audio. Pour la vidéo, on navigue entre sports, informations et divertissements, tandis que l’audio repose sur MusicNet. La collection est imposante : 75 000 titres au lancement provenant de BMG, EMI et Warner, mais également d’indépendants comme Zomba ou Jive. Des radios sont également proposées, 48 au total. Le premier abonnement à RealOne Music coûte 9,95 dollars par mois (environ 11,18 euros) et permet l’écoute de 100 titres et le téléchargement d’autant. Tandis que pour 19,95 dollars (environ 22,42 euros), les abonnés ont droit à 125 téléchargements et 125 morceaux en streaming avec l’offre RealOne Gold. Gros bémol : chaque morceau ne peut être écouté que sur l’ordinateur de l’abonné, il ne peut être transféré sur un baladeur, ni être gravé sur CD. C’est très certainement là que le bât blesse, on doute que les internautes se satisfassent de telles restrictions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur