Le W3C normalise le Web parlant

Cloud
Information - news

Le W3C (World Wide Web Consortium) chargé de la validation des normes du Web, publie son projet de norme relatif à SSML, pour Speech Synthesis Markup Language. Cette extension de XML a pour but de permettre d’intégrer aux contenus textuels du Web des instructions de synthèse vocale. Objectif : la création de sites “bavards”, capables par exemple de répondre à des visites depuis un téléphone mobile.

En mai dernier, le W3C estampillait la norme VoiceXML qui permet le “surf à la voix” et le développement de navigateurs vocaux (voir édition du 26 mai 2000). La nouvelle description de SSML vient donc compléter un ensemble de spécifications de technologies vocales appliquées à Internet. Des précisions sont apportées quant au langage de marquage basé sur le standard universel XML qui génère la voix à l’aide d’un synthétiseur vocal. Cette norme contrôlera notamment le volume, la hauteur, le débit de la voix du Web. Les membres du Voice Browser Working Group, le groupe de travail du W3C en charge du développement de ce langage, le savent bien : les enjeux de l’accès au Web par la voix sont colossaux étant donné le parc mondial de téléphones portables et l’attrait du surf à la voix dans le m-commerce.

Pour en savoir plus :

SSML


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur