Le Web américain rattrapé par l’Europe et l’Asie

Cloud
Information - news

Les Etats-Unis n’ont plus le monopole du secteur Internet. Avec la croissance du nombre d’abonnés à travers le monde, la part américaine sur le Web est en baisse. Au point même de ne plus être dominant sur le commerce électronique.

Les Etats-Unis seraient en passe de perdre leur position dominante concernant le secteur Internet à travers le monde. Selon le rapport du cabinet d’études International Data Corporation (IDC) les entreprises américaines sont en train de rater l’explosion internationale du commerce électronique. 70 % des entreprises américaines réalisent moins de 10nbsp;%de leur chiffre d’affaires sur le commerce électronique à l’étranger. En 2003, près des deux tiers du chiffre d’affaires du commerce électronique, soit 1 640 milliards de dollars, sera réalisé hors des Etats-Unis.

Les américains ne représenteront plus qu’un tiers des internautes en 2003 contre la moitié en 1998. Une situation normale dictée par l’évolution de l’Internet à travers les différents pays et qui profite à l’Europe et à l’Asie. L’Asie qui a d’ailleurs triplé le nombre de ses internautes. Ces derniers sont 75,6 millions contre 19,7 millions l’an passé.

Internet ne semble plus vouloir se centraliser sur les Etats-Unis et plus généralement sur le monde anglophone. Une majorité d’internautes préfère surfer dans sa langue maternelle plutôt qu’en anglais.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur