Le WebSphere nouveau est arrivé

Cloud

Le marché des serveurs d’applications est l’un des plus prometteurs de l’informatique. Aussi les éditeurs positionnés sur ce créneau rivalisent-ils de créativité technique et marketing pour gagner des parts de marché. L’un des leaders du secteur, IBM, lance une nouvelle version de son serveur d’applications.

IBM devait dévoiler lundi 25 novembre la nouvelle version de son serveur d’applications*, WebSphere 5.0. Comme ses principaux concurrents dans ce domaine ? Bea, Microsoft, Oracle ou Sun ? la stratégie d’IBM consiste à enrichir son produit de nouvelles fonctionnalités afin de muer le serveur d’application en une véritable plate-forme d’intégration applicative ou middleware. L’enjeu de cette course à l’élargissement de la couverture fonctionnelle du serveur d’applications est évidemment, pour ces éditeurs, de renforcer leur position sur un marché évalué à 2 milliards de dollars par IDC et présenté comme très prometteur. Aussi se lancent-ils dans une surenchère qui impose de bien faire la part entre ce qui revient à l’innovation technique et au discours marketing. Dans le cas présent, IBM met en avant très logiquement les capacités intégratives de son produit : il est ainsi certifié J2EE 1.3 et exploite plus complètement encore que les versions précédentes les standards des services Web. Rappelons que les services Web sont des composants logiciels exécutables à distance, bâtis à l’aide de standards et de ce fait interopérables. Les services Web sont présentés comme la prochaine révolution de l’informatique d’entreprise, réduisant notamment le coût de l’intégration interapplicative. Automatic computing et peer-to-peerAutre nouveauté de WebSphere 5.0 : une technologie appelée “automatic computing” dont l’objet est de simplifier voire d’automatiser la gestion et l’administration des systèmes informatiques. Enfin, WebSphere devrait faciliter la mise en place de systèmes peer-to-peer, une architecture dont IBM s’est fait le promoteur dès ses débuts.(*) Logiciel intervenant dans les architectures Web ou trois tiers des entreprises. Leur fonction est d’exécuter les logiciels applicatifs. Il s’intercale entre le serveur HTTP et la base de données.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur