Le Wimax en concurrence avec l’ADSL et le câble

Mobilité

Technologie de communication sans fil à très haut débit, le Wimax devrait s’imposer sur le marché de l’accès Internet dans les prochaines années. A condition que les coûts des équipements baissent.

Après l’ADSL et le câble, le Wimax pourrait s’imposer comme le troisième canal d’accès à Internet en haut débit dans le monde, selon un rapport du cabinet d’étude Yankee Group. Rappelons que le Wimax permet d’établir des liaisons sans fil à 75 Mbit/s théoriques par borne d’accès sur quelques dizaines de kilomètres. Dans ce cadre, il s’apparente à ce que nous appelons en France la boucle locale radio (BLR).

Pas avant 2007

Mais pour que le WiMax s’impose sur le marché de masse, ses coûts d’équipement devront baisser considérablement et rapidement. Car les parts de marché des accès haut débit filaires continueront de progresser pendant la période de certification de la technologie sans fil. Selon le Yankee Group, les coûts d’installation varient entre 250 et 600 dollars par utilisateur. Des tarifs prohibitifs pour les particuliers par rapport à ceux qu’offrent l’ADSL et le câble. Le WiMax n’est donc intéressant que pour les opérateurs des zones rurales ou pour remplacer une liaison spécialisée quand l’investissement le justifie.

La démocratisation du Wimax devrait s’amorcer avec l’intégration dans les ordinateurs portables des composants supportant la norme. Intel, notamment, devrait proposer une version Wimax de la plate-forme Centrino dès 2006 (voir édition du 8 septembre 2004). Le Yankee Group, pour sa part, n’envisage pas de déploiement massif du Wimax dans les portables avant 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur