Le XML pénètre le marché des grands comptes

Mobilité

Présenter la technologie XML et faire découvrir ses applications et ses enjeux ont été le but du salon Forum XML & Intégration e-business qui s’est déroulé du 21 au 22 novembre à Paris. C’est l’occasion de faire le point avec le fondateur de ce salon, Guy Fermon, sur l’utilisation du XML dans les entreprises.

VNUnet : Le salon sur XML vient de se terminer, quel bilan pouvez-vous en tirer ?

Guy Fermon :Une chose est certaine, le langage XML a désormais toute l’attention des entreprises. Ces dernières ont compris qu’elles ne pouvaient pas passer à côté. Les entreprises ont conscience du phéGuy Fermonène XML. Le Guy Fermonbre de visiteurs, qui a doublé par rapport au salon de l’an passé, montre l’intérêt des chefs de projet ou des architectes techniques pour ce métalangage.

VNUnet : Le marché a-t-il encore besoin d’être éduqué ?

Guy Fermon :Les sessions d’introduction sur le XML et les sessions techniques ont connu de très fortes affluences. Selon moi, c’est un signe que les gens veulent désormais aller vite dans l’intégration du XML au sein de l’entreprise. Certes, les personnes ont besoin de quelques notes explicatives, mais surtout elles veulent des démonstrations, des preuves de l’application du XML. Très concrètement, les sociétés sont venues avec des projets dans les mains. Le temps n’est plus à la découverte. Les entreprises veulent comprendre comment implémenter le XML dans leur système.

VNUnet : Sur ce point, a-t-on dépassé le stade des effets d’annonce ?

Guy Fermon :Clairement. Les années précédentes étaient marquées par les effets d’annonce. Aujourd’hui, les premières applications apparaissent et cela devrait continuer. Car si les années 90 étaient marquées par les ERP, nous entrons pleinement depuis peu dans le B to B. Et là, le XML est le langage roi pour les interconnexions entre les systèmes et les applications.

L’édition 2000 marque l’arrivée d’applications XML à des fins d’EAI (intégration d’applications d’entreprise), mais aussi dans le domaine de la gestion de portail dépassant de fait les simples échanges de données vers un site.

VNUnet : Quelle sera l’évolution de ce marché ?

Guy Fermon :Le XML n’est pas encore omniprésent dans les entreprises. Mais c’est une question de temps. On voit de plus en plus de communautés se créer autour du XML. Et chacune de ces communautés connaît une croissance importante. The Bank of Boston, un fonds d’investissement américain, estime qu’en 2002 25 % des données seront formalisées en XML. La solution XML devrait en priorité être utilisée dans les grands comptes notamment parce qu’elle nécessite une infrastructure importante. Toutefois, elle touchera assez vite le domaine des dot com au travers des places de marché. Mais surtout, n’ayant pas de solution déjà en place, ces sociétés peuvent plus facilement migrer vers le XML que les PME. Malgré tout, ces dernières seront dans l’obligation de s’y mettre si elles veulent continuer à échanger avec les grandes entreprises comme elles le faisaient avec l’EDI.

VNUnet : Quels sont les projets autour du XML qui vous semblent intéressants ?

Guy Fermon :On peut citer l’ebXML, qui est un ensemble de protocoles permettant la convergence de formats XML dédiés au commerce électronique et pourrait mettre fin à la prolifération néfaste de standards XML. Mais aussi le projet UDDI, lequel vise à créer un annuaire en ligne des entreprises. Deux projets qui s’opposent. Toutefois on peut penser que ce dernier l’emportera notamment du fait du soutien des constructeurs et éditeurs, alors qu’ebXML est né d’instances normatives tels l’UN/Cefact, comité de standardisation de l’ONU, et par l’Oasis (Organization for the advancement of structured information standards).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur