Le Xserve prêt à monter en puissance ?

Cloud

Le rack 1U d’Apple doit être suivi de sa version RAID avant la fin de l’année. Deux exemplaires de la machine ont été vus récemment à l’occasion de l’Apple Expo, mais aussi du Seybold de San Francisco. Le Xserve pourrait aussi profiter d’une version modifiée de Mac OS X Server supportant une mise en clusters.

La version RAID du Xserve d’Apple devrait bien être disponible avant la fin de l’année, ainsi que l’avait annoncé “humblement” l’équipe de direction d’Apple à l’occasion du lancement de la machine en mai dernier (voir édition du 15 mai 2002). RAID oblige, il s’agira d’un serveur 3U, c’est-à-dire d’un peu moins de 25 cm d’épaisseur. Equipé de quatorze bus ATA, il pourra être doté d’autant de disques durs à cette norme pour atteindre une capacité de stockage de 1,68 To de données. Cette version était discrètement présente à l’Apple Expo de Paris, ainsi qu’au Seybold de San Francisco. Les détails de la machine RAID ont été dévoilés par petites touches à diverses présentations commerciales ou lors de quelques conférences et démonstrations. Ainsi, selon Think Secret, les deux jeux de sept disques durs devraient se retrouver chacun sur un contrôleur indépendant, la machine devrait intégrer le Fiber Channel sur deux ports à 2 Gbits/s, fournissant jusqu’à 200 Mo/s de bande passante. L’actuel Xserve sature à 80 Mbits/s (voir le test de SVM Mac actuellement en kiosque). Enfin, le Xserve RAID disposerait de capacités d’échange de disques durs à chaud (hot plug) et devrait s’intégrer sans difficulté avec le Xserve 1U, disponible depuis début juillet (voir édition du 3 juillet 2002).

Mais le Xserve pourrait bien profiter d’autres avancées, sur le plan logiciel cette fois : des remarques faites par des représentants d’Apple lors de l’Apple Expo soulignent la possibilité d’une future capacité de clustering, par le biais de Mac OS X et non plus seulement par le biais de solutions logicielles tierces. Le clustering permet de multiplier la puissance disponible en agrégeant les capacités de calcul de plusieurs machines. En fait, les capacités de clustering de Mac OS X seraient intégrées au niveau du noyau de l’OS (le kernel).

La licence illimitée d’Apple provoque des réactions

Il faut dire que la concurrence du Xserve (voir édition du 16 mai 2002), nouvel entrant sur le marché de ce type de serveurs, a déjà fait réagir certains des plus gros acteurs du secteur. Comme Sun, qui pour contrer la menace de la licence illimitée (de Mac OS X serveur) proposée par Apple met déjà en avant une solution fondée sur Linux tournant sur une machine biprocesseur du même format. Autant dire que le leader mondial des serveurs se sent vulnérable sur le créneau investi par la firme à la pomme.

Quelles ressources de développement chez Apple ?

Toutefois, il semble difficile pour Apple de proposer rapidement cette fonction de clustering, les équipes de développement se focalisant pour le moment sur l’amélioration de l’OS et la résorption des bogues de la version 10.2 de l’OS serveur. Pour le moment, le Xserve est plutôt considéré comme une bonne machine destinée au marché des PME ou des entités restreintes de grandes entreprises. La disponibilité d’une solution RAID et les perspectives du clustering pourraient renouveler l’intérêt de l’offre du constructeur californien, si cette rumeur se vérifiait.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur