Leap Motion : “l’autre Kinect” est sur la rampe de lancement

Mobilité
Leap Motion Kinect

Leap Motion, ce système de reconnaissance des mouvements destiné aux environnements Windows et OS X, sera accessible au grand public fin juillet, pour 79,99 dollars.

Le brouillard se dissipe autour de Leap Motion.

Basée sur des caméras alliées à des capteurs infrarouges, cette technologie de reconnaissance des mouvements devrait être accessible au grand public à partir du 22 juillet, pour 79,99 dollars, initialement aux États-Unis.

La start-up à l’origine du projet annonce amorcer, avec le concours de la communauté des développeurs, l’ultime phase d’expérimentation : le débogage.

La chaîne américaine de magasins d’électronique Best Buy aura dans un premier temps l’exclusivité de ce produit qui se présente sous la forme d’un périphérique USB (80 x 13 mm).

L’objectif à court terme est de se dispenser de ce boîtier externe pour embarquer l’ensemble directement dans les PC et tablettes, au niveau de l’écran ou du clavier.

Des partenariats stratégiques majeurs ont déjà été signés avec HP et Asus, qui vont implémenter Lepa Motion dans certaines de leurs machines.

L’alliance de plusieurs capteurs dits “200 fois plus précis” que ceux que Microsoft utilise actuellement avec Kinect permet d’isoler l’utilisateur dans un périmètre d’action à courte portée et de détecter ses gestes avec une justesse “au centième de millimètre”.

Plusieurs fonctionnalités avancées d’interprétation et de modélisation 3D – toutes brevetées – sont mises à contribution pour contrôler une interface graphique (typiquement, la Modern UI de Windows 8) sans dispositif de pointage.

Quelque 10 000 développeurs ont depuis cette semaine accès aux pilotes Motion Control pour les environnements Windows et OS X.

Leurs productions alimentent la plate-forme d’applications Airspace Store, qui compte une centaine de titres compatibles avec, pour des prix variant de 99 cents à 500 dollars.

Certains logiciels font simplement appel aux API de Leap Motion. C’est le cas de Google Earth.

Près d’un an et demi après son officialisation, le projet enregistre un nouvel apport financier, en l’occurrence un fonds de 25 millions de dollars mis sur pied ce 20 juin par la société de capital-investissement Highland Capital Partners.

Depuis sa création en 2010, la jeune pousse a levé 14 millions de dollars.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur la réalité augmentée ?

Crédit photo : Leap Motion


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur