L’eBook gagne ses lettres de noblesse

Mobilité

Une quarantaine de compagnies dont Nokia et Microsoft ont mis un point final à leur charte de diffusion des textes et documents électroniques. Proposant un standard de présentation consultable sur n’importe quel livre électronique, cette charte marque la première étape indispensable à l’essor de ce nouveau média.

Après douze mois d’activité, l’initiative Open eBook a finalement réussi à mettre au point un cahier des charges universel qui permettra, s’il est suivi à la lettre par les constructeurs et les éditeurs, de lire confortablement sur un support électronique n’importe quel texte écrit ou illustré. Les choses étaient déjà bien avancées en mai dernier, lorsqu’un premier document de travail avait été publié (voir édition du 26 mai 1999). On pouvait déjà y lire un grand nombre de recommandations quant à la présentation des titres ou des noms d’auteurs, le format des pages ou l’insertion de balises pour les liens en hypertexte. Une quarantaine d’organisations au total, parmi lesquelles figurent les géants de l’informatique Microsoft et des télécoms Nokia et Lucent ont apporté leur contribution et fêtent maintenant la naissance de la version 1.0 de la “structure de présentation” Open eBook. Le nouveau document met davantage en lumière l’intégration du standard XML. De nombreux exemples de programmation sont proposés pour inciter les éditeurs à formater leurs textes en accord avec ce nouveau standard et rapprocher l’écrit traditionnel du Web.

Les spécifications de l’OpenBook 1.0 n’auront de valeur que si les fabricants de livres électroniques font l’effort d’adapter leurs appareils. Or cela devrait arriver d’autant plus vite que plusieurs constructeurs (EveryBook., Glassbook., Librius, NuvoMedia et SoftBook Press) sont déjà membres de ce forum. Récemment apparu sur le marché au prix de 330 dollars environ, (2000 francs), le livre électronique Rocket eBook de NuvoMedia a déjà révélé toutes ses qualités (et ses petits défauts) dans notre dossier SVM. Si l’on songe en plus aux promesses de la qualité d’affichage des caractères apportées par la technologie ClearType de Microsoft sur les écrans couleurs (voir édition du 31 août 1999), le livre électronique semble promis à un bel avenir.

Pour en savoir plus : http://www.openebook.org


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur